Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, lesté par la production américaine

prix du petrole New YorkNew York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture jeudi dans un marché hésitant toujours entre la hausse rapide de la production d'or noir aux Etats-Unis et la demande solide dans le monde.
Vers 14H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars, référence américaine du brut, cédait 32 cents et s'échangeait à 60,28 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Il perd ainsi un peu des forts gains enregistrés la veille dans le sillage d'un rapport contrasté de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) sur le niveau des stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis.

"On a enregistré une forte baisse des stocks à Cushing, en Oklahoma", où sont entreposés les barils servant de référence au WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., a remarqué Phil Flynn de Price Futures Group. Ils sont tombés à leur plus bas niveau depuis début 2015.

"Comme la demande est solide, il n'y a pas de raison de garder des réserves de côté", a-t-il justifié.

Les réserves de brut dans leur ensemble ont, elles, augmenté pour la troisième semaine de suite.

Dans le même temps, "les responsables de l'Opec (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, NDLR), l'Arabie saoudite en tête, ont fermement réaffirmé cette semaine leur engagement à limiter leur production", a ajouté le spécialiste. "Sur le marché du pétrole, l'Opec garde la main et tant que l'organisation assure qu'elle a bien l'intention de continuer à faire diminuer les stocks, cela devrait soutenir les prix."

Le cartel et une dizaine d'autres pays producteurs, dont la Russie, sont en effet liés depuis plus d'un an par un accord les incitant à restreindre leurs extractions dans le but de réduire les réserves d'or noir dans le monde et ainsi faire remonter les prix.

Plusieurs analystes ont cependant prévenu que la hausse des prix pourrait être contenue par la production américaine de pétrole de schiste, de nature à réduire à néant les efforts de l'OPEP.

"La production américaine de brut va continuer à perturber l'OPEP, car elle augmente régulièrement depuis plusieurs semaines", a déclaré Avtar Sandu, analyste chez Phillip Futures.

Selon le rapport de l'EIA, l'activité des puits de forage a encore augmenté la semaine dernière, le pays extrayant désormais en moyenne 10,27 millions de barils par jour.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

mercredi 20 juin 2018 à 08:31

Le pétrole aux Féroé: un rendez-vous pour le moment manqué

Tórshavn (danemark): Toujours pas l'ombre d'une plateforme en vue... Après avoir nourri les attentes et galvanisé les rêves d'indépendance au tournant du...

mercredi 20 juin 2018 à 07:20

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi à la faveur d'estimations jugées favorables sur l'état des stocks de brut américain.

mardi 19 juin 2018 à 22:12

Le pétrole rattrapé par l'hostilité commerciale entre Chine …

NYC/Cours de clôture: A quelques jours d'un important sommet de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), les prix du pétrole ont...

mardi 19 juin 2018 à 22:09

Opep: l'Iran ne croit pas à un accord d'augmentation de la p…

Vienne: L'Iran ne croit pas à une révision à la hausse cette semaine des objectifs de production de l'Opep, auquel Téhéran est...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite