Menu
A+ A A-

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole tentaient de se reprendre mardi en cours d'échanges européens mais restaient sous la pression d'une offre surabondante que le changement de ministre du Pétrole en Arabie saoudite ne devrait pas permettre d'atténuer.
Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 44,33 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 70 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juin prenait 42 cents à 43,86 dollars.

"Les cours du pétrole ont dégringolé lundi sous le cours plancher de 44 dollars alors que se renforçaient les spéculations sur une hausse de la production saoudienne après le remplacement du ministre du Pétrole Ali al-Nouaïmi par (l'ancien) PDG du géant public Aramco", expliquait Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

En effet, les observateurs s'attendent globalement à ce que le nouveau ministre poursuive la stratégie de protection de parts de marché à l'oeuvre dans le royaume, le premier exportateur mondial de brut.

Dans ce mouvement de baisse, le Brent et le WTI sont tombés mardi en début d'échanges asiatiques à 43,33 dollars et 43,03 dollars, des plus bas en respectivement trois et deux semaines.

Ainsi, si les cours se reprenaient un peu mardi grâce à quelques achats à bon compte, ils restaient sous la pression d'une offre surabondante et d'une demande terne, notaient des analystes.

Pour les analystes de Commerzbank, "les cours devraient continuer de baisser, car les récentes interruptions de production observées au Canada, en Libye et au Venezuela, ne portent pas les prix à la hausse mais les empêchent surtout de baisser encore plus".

Les investisseurs attendaient la publication mardi après la fin des échanges européens des données sur les réserves américaines de brut établies par la fédération professionnelle du secteur pétrolier API pour la semaine dernière, avant le rapport hebdomadaire officiel de mercredi.

Selon la prévision médiane des analystes interrogés par l'agence Bloomberg, les données officielles du département américaine de l'Énergie (DoE) devraient montrer une nouvelle hausse des réserves de brut, de 750.000 barils, mais une baisse des stocks d'essence, de 500.000 barils comme de ceux de produits distillés (dont le gazole, le fioul de chauffage, et le kérosène), de 770.000 barils.

(c) AFP

Commenter Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 décembre 2018 à 16:09

    Le pétrole se reprend après une journée noire

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens sans pour autant récupérer ses lourdes pertes de la veille, provoquées...

    mercredi 19 décembre 2018 à 12:16

    Le pétrole se stabilise après sa chute de la veille

    Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une journée noire alimentée par les craintes de...

    mercredi 19 décembre 2018 à 10:09

    Norvège: la production de pétrole en légère hausse en novemb…

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a légèrement augmenté en novembre mais moins qu'attendu, selon...

    mercredi 19 décembre 2018 à 03:23

    Le pétrole peine à rebondir en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole peinaient à rebondir mercredi en Asie après avoir plongé à des niveaux plus vus depuis plus d'un...

    mardi 18 décembre 2018 à 23:19

    Face à la crise économique, l'Equateur augmente le prix de l…

    Quito: L'Equateur va augmenter le prix de l'essence et supprimer 25.000 postes vacants dans la fonction publique pour faire face à la...

    mardi 18 décembre 2018 à 21:03

    Le pétrole chute de 6,6% à New York, à son plus bas en 15 mo…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont dégringolé mardi à New York comme à Londres, continuant à plonger alors que la...

    mardi 18 décembre 2018 à 20:09

    Canada: aide fédérale de 1,2 milliard de dollars à l'industr…

    Ottawa: Le gouvernement du Canada a annoncé mardi un plan d'aide de 1,2 milliard de dollars américains à l'industrie pétrolière et gazière...

    mardi 18 décembre 2018 à 19:39

    Face à la crainte d'une offre trop abondante, le pétrole per…

    New York: Les cours du pétrole plongeaient de 5% à New York mardi, plombés par la crainte de voir la production d'or...

    mardi 18 décembre 2018 à 17:29

    L'Assemblée nationale valide le gel des taxes sur les carbur…

    Paris: L'Assemblée nationale a validé mardi le gel des taxes sur les carburants jusqu'en 2022, qu'avait déjà voté le Sénat dans le...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite