Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite après les statistiques chinoises

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole hésitaient sur la direction à prendre mardi à l'ouverture du marché à New York, après des chiffres très bas de la croissance en Chine qui font espérer des mesures de relance de nature à gonfler la demande.
Vers 14H20 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février cédait 3 cents à 29,39 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après une journée sans cotation en l'honneur de Martin Luther King.

Mais cette mauvaise performance était "un peu trompeuse", selon Bob Yawger, chez Mizuho Securities.

En effet, le marché New Yorkais était officiellement resté fermé lundi, mais les investisseurs avaient réagi dans les échanges électroniques à l'annonce de la levée des sanctions visant l'Iran, qui permettra à la République islamique d'augmenter encore une offre mondiale déjà surabondante. Du coup, la chute du marché de lundi n'est pas prise en compte dans le cours de référence qui reste celui de vendredi.

A la même heure, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, qui avait fortement baissé lundi, affichait quant à lui un rebond de 78 cents à 29,33 dollars le baril, réagissant aux statistiques chinoises.

Pékin a annoncé mardi que son produit intérieur brut (PIB) avait progressé en 2015 de 6,9%, sa plus faible performance depuis 1990 --et un net ralentissement par rapport à la croissance de 7,3% enregistrée en 2014.

Ce chiffre morose est conforme aux attentes des experts, et en fin de compte "c'est une mauvaise nouvelle de nature à faire baisser le marché, mais c'est parce qu'on suppose qu'il va y avoir des mesures de relance que le marché est disposé à monter", a expliqué Bob Yawger, chez Mizuho Securities.

En même temps, "si ces attentes ne se matérialisent pas, alors je ne serais pas étonné que le marché recule encore", a-t-il ajouté.

Les experts de Commerzbank ont noté pour leur part que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) tablait sur un reflux de 660.000 barils par jour de la production hors OPEP cette année.

L'Agence internationale de l'énergie table pour sa part sur une baisse de 600.000 barils par jour, "ce qui donnerait un peu d'espace au pétrole iranien vu que la demande mondiale en pétrole cette année devrait croître de 1,2 million de barils par jour cette année selon l'AIE", écrivaient les experts de Commerzbank.

(c) AFP


Commenter Le pétrole hésite après les statistiques chinoises


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite