Menu
A+ A A-

Les cours du pétrole rechutent, inquiétudes pour la demande asiatique

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé en forte baisse lundi à New York, après de mauvais indicateurs asiatiques inquiétants pour la demande et la présentation d'un budget saoudien ne laissant entrevoir aucune mesure de soutien pour le marché.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février a perdu 1,29 dollar à 36,81 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), abandonnant une grande partie de ses gains de la semaine dernière.

A Londres, le prix du baril de Brent pour livraison à même échéance a perdu de son côté 1,27 dollar à 36,62 dollars, se maintenant sous le niveau du WTI pour la quatrième séance de suite.

Matt Smith, chez ClipperData, a noté que les prix du WTI et du Brent s'étaient rapprochés suite à la levée de l'interdiction d'exporter du pétrole, adoptée par le Congrès américain le 18 décembre. Il y a déjà du brut américain prêt à quitter les côtes début janvier, a assuré John Kilduff, chez Again Capital.

Du coup, ces deux types de contrat évoluent plus que jamais en tandem, et à la baisse en ce qui concerne la séance de lundi.

La journée a commencé avec de mauvais indicateurs en Chine, a noté John Kilduff, chez Again Capital.

Les bénéfices des principaux groupes industriels chinois ont reculé en novembre de 1,4% par rapport au même mois de 2014.

Par ailleurs au Japon la production industrielle a chuté de 1% en novembre sur un mois, soit largement plus que ce qu'avaient escompté les économistes interrogés par l'agence Bloomberg. Parallèlement les dépenses des ménages et les ventes de détail ont reculé, autant de mauvais signes pour la demande.

Du côté de l'offre, dont la surabondance plombe les cours depuis un an, les investisseurs n'ont trouvé aucun réconfort dans les annonces du gouvernement saoudien, qui a adopté lundi son budget 2016 avec des mesures d'austérité incluant des augmentations d'au moins 50% des prix du carburant.

Pour M. Kilduff, cela montre que l'Arabie Saoudite se prépare pour (un marasme des cours) au long cours.

Premier exportateur mondial de pétrole, le royaume saoudien a déjà enregistré cette année un déficit budgétaire record de 89,2 milliards d'euros, sous l'effet d'une baisse de plus de 60% des prix du brut depuis l'été 2014.

Les mesures d'austérité adoptées lundi montrent qu'il préfère s'accommoder de ce manque à gagner, qui s'explique largement par sa volonté de préserver ses parts de marché en vendant sa production à bas prix, plutôt que de restreindre sa production afin de faire remonter les cours, selon M. Kilduff.

Enfin Tim Evans, chez Citi, a noté que l'Iran a rappelé qu'il entendait faire des exportations de pétrole une priorité pour 2016, grâce à la levée des sanctions économiques occidentales.

L'Iran a l'intention d'augmenter sa production d'au moins 500.000 barils par jour (b/j) immédiatement après la levée des sanctions, qui doit intervenir début 2016 dans le cadre de l'accord nucléaire avec les grandes puissances.

Il y a beaucoup de questions sur la quantité que l'Iran peut réellement produire, mais cette perspective inquiète tout de même, a noté Phil Flynn, chez Price Futures Group.

M. Kilduff a estimé pour sa part qu'une remontée des cours en fin de semaine restait possible, si le ministère américain de l'Energie annonce mercredi une nouvelle baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.

(c) AFP

Commenter Les cours du pétrole rechutent, inquiétudes pour la demande asiatique



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2024 à 21:26

    Le pétrole s'offre un rebond technique avant un week-end pro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont mis un terme, vendredi, à une série de quatre séances négatives de suite, à...

    vendredi 24 mai 2024 à 21:00

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:40

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:30

    Le pétrole s'affaisse en même temps que les espoirs de baiss…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi, plombés par la perspective de taux d'intérêts élevés pendant plus longtemps aux États-Unis, et dans l'anticipation de la réunion...

    jeudi 23 mai 2024 à 21:05

    Le pétrole au plus bas depuis trois mois, craintes sur les t…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi pour la quatrième séance d'affilée, déprimés par les signes de résilience...

    jeudi 23 mai 2024 à 13:30

    Le pétrole grimpe, la Russie envisage de compenser sa surpro…

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi, portés par l'annonce que la Russie présentera à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite