Menu
A+ A A-

Le pétrole lâche un peu de lest à l'ouverture à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole lâchaient un peu de lest à l'ouverture vendredi à New York, encouragés par une baisse de production de l'Opep mais craignant l'impact d'une possible prochaine hausse des taux d'intérêt américains.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre cédait 14 cents à 45,92 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les chiffres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour octobre sont sortis", a déclaré Phil Flynn, chez Price Futures Group, estimant qu'ils devraient apporter un soutien au marché.

"La production a baissé de 125.000 barils par jour, surtout à cause de l'Arabie saoudite (..) en raison d'une baisse de l'utilisation domestique, mais sur un an la production reste en hausse de 1,5 million de barils par jour par rapport à il y a un an", a noté M. Flynn.

Toutefois il a estimé que le marché avait des chances de rester prudent, car cette semaine "la Réserve fédérale a mis sur la table la possibilité d'une hausse des taux d'intérêt en décembre et cela serait mauvais pour les cours", qui sont libellés en dollars et souffriraient d'une revalorisation du billet du vert.

Enfin, le marché tentait d'analyser les résultats des deux géants pétroliers ExxonMobil et Chevron, qui ont annoncé des résultats en forte baisse mais meilleurs que prévu.

"ExxonMobil a dépassé les attentes et cela pourrait être un signe que le pire est passé, même si bien sûr il est mieux équipé que d'autres pour survivre" à l'effondrement des cours depuis l'été 2014, a noté M. Flynn.

"Après avoir progressé sans raison évidente, les prix du pétrole défendent les positions hautes", relevaient pour leur part les analystes de Commerzbank, évoquant le bond spectaculaire des cours de mercredi, qui a dépassé 6% pour le WTI en dépit de chiffres mitigés sur l'état des réserves de brut aux Etats-Unis.

Le ministère de l'Energie américain a annoncé une nouvelle hausse des stocks de brut durant la semaine du 23 octobre, mais légèrement inférieure aux attentes et assortie d'un recul des réserves d'essence et de produits distillés.

Mais selon les analystes de Commerzbank, malgré des informations faisant état sporadiquement d'une diminution des stocks, le schéma global actuel d'une offre excédentaire sur le marché du brut reste inchangé.

Ils estiment que les prix du Brent coté à Londres et du WTI coté à New York vont continuer à fluctuer respectivement autour de 49 et 46 dollars le baril, des niveaux auxquels ils évoluent déjà depuis deux mois.

(c) AFP

Commenter Le pétrole lâche un peu de lest à l'ouverture à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite