Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse dans un marché prudent

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi à New York dans un marché sans conviction, optant pour la prudence avant les prochains chiffres sur les stocks de brut aux Etats-Unis, malgré des prévisions plutôt optimistes de l'Agence internationale de l'énergie.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a perdu 62 cents à 43,98 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a cédé 45 cents à 47,54 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Pour Kyle Cooper, chez IAF Advisors, "il s'agit surtout d'un mouvement technique", les cours restant orientés à la baisse en l'absence d'actualité forte après avoir échoué à se maintenir en fin de semaine au-dessus du seuil de 45 dollars, provisoirement franchi jeudi.

Selon Bob Yawger, de Mizuho Securities, le marché cherchait par ailleurs déjà à se positionner avant les chiffres hebdomadaires sur les réserves américaines de pétrole brut, que doit publier mercredi le ministère de l'Energie.

"On va probablement avoir un gros chiffre sur les stocks mercredi, mais on va aussi probablement voir la production stagner ou reculer un peu, donc ces deux chiffres pourraient s'annuler, mais si les stocks augmentent de 7 à 9 millions de barils comme cela a été le cas récemment le marché serait sous pression", a-t-il dit.

Tim Evans, chez Citi, a indiqué qu'il tablait sur une augmentation des stocks de 3 à 4 millions de barils.

Pour le moment, le marché n'a pas beaucoup de raisons de sortir des marges dans lesquelles il évolue depuis deux mois, "car fondamentalement la situation ne change pas: le marché souffre d'excédents importants", ont noté des experts de Commerzbank.

En outre, du côté de la demande, "les signes de ralentissement sont toujours présents", notait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Selon lui, la prévision d'un hiver doux en Europe et en Amérique du Nord est une raison supplémentaire de craindre que l'excès d'offre d'or noir sur le marché soit encore loin de se résorber.

Quant à la Chine, les marchés semblent modérer leurs espoirs d'une accélération de l'activité, après l'euphorie créée la semaine dernière par une baisse des taux. "Des commentaires du Premier ministre Li Keqiang ont été jugés un peu faibles pour ce qui est de soutenir l'économie", ce qui modère les espoirs d'un regain de demande venue de la deuxième économie mondiale, a estimé M. Evans.

"La seule chose qui empêche les prix de glisser encore plus bas, c'est la perspective à plus long terme", ont souligné les analystes de Commerzbank, en mentionnant de nouvelles déclarations de Fatih Birol, à la tête de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

"Il a prévenu qu'il y avait un risque que le marché puisse se resserrer après la période actuelle d'excédents, qui risque de durer jusqu'au milieu de l'année prochaine, en raison des réductions importantes des investissements dans le secteur pétrolier", selon Commerzbank.


(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en baisse dans un marché prudent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite