Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, lesté par la Grèce et l'Iran

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole poursuivaient leur baisse lundi en fin d'échanges européens, dans un marché prudent face à la crise grecque et attentif aux négociations sur le dossier du nucléaire iranien qui pourraient se prolonger après la date butoir du 30 juin.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 61,95 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,32 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,18 dollar à 58,45 dollars.

Les cours du pétrole se trouvaient sous la double pression de la crise grecque, qui sape l'appétit pour les actifs jugés risqués, et des négociations sur le nucléaire iranien qui doivent normalement s'achever mardi.

L'escalade dans la crise grecque a généré une aversion pour le risque qui pèse sur les actifs risqués, comme le pétrole et les actions, expliquaient les analystes de Commerzbank.

Les marchés surveillaient également de très près les négociations entre l'Iran et les grandes puissances à Vienne qui pourraient se prolonger au-delà de la date officielle de fin des négociations fixée au 30 juin en raison de l'importance de l'enjeu, selon les grandes puissances.

Un accord doit garantir que le programme nucléaire iranien sera uniquement civil, en échange d'une levée des sanctions internationales.

Même si les négociations ne vont certainement pas prendre fin à leur date butoir, un accord est toujours possible. Cela déclencherait une augmentation des exportations iraniennes, ce qui risque de faire dégringoler les prix, notait M. Hansen.

De leur côté, les analystes de JBC Energy considéraient qu'un accord entre l'Iran et les grandes puissances avait déjà été pris en compte par les marchés, et donc que leur réaction à la décision pourrait ne pas être aussi directe que cela.

A moyen terme, nous pensons que les attentes d'une augmentation de l'offre pourraient être déçues, nous comptons sur une hausse de 300.000 barils par jour (b/j) d'ici à 2016, contre les 500.000 à 800.000 b/j estimés par le marché, précisaient les experts de JBC Energy.

Par ailleurs, des inquiétudes sur l'essoufflement de la Chine, deuxième économie mondiale et premier importateur d'or noir au monde, se faisaient plus pressantes ce lundi après une nouvelle réduction des taux d'intérêt de la banque centrale chinoise (PBOC) samedi.

Cet énième assouplissement monétaire, est officiellement destiné à stimuler une activité économique désespérément terne. Mais comme il s'agissait de la quatrième réduction des taux d'intérêt en l'espace de huit mois, l'effet psychologique s'est évanoui, soulignait Bernard Aw, stratégiste du courtier IG Asia.



(c) AFP


Commenter Le pétrole recule, lesté par la Grèce et l'Iran


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite