Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole progresse après un repli inattendu des stocks américains de brut

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole grimpaient mercredi en fin d'échanges européens, la hausse alimentée par un accès de faiblesse du dollar se trouvant accentuée par l'annonce d'un repli inattendu des stocks hebdomadaires de brut aux États-Unis.
Vers 16H15 GMT (18H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 68,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 62 cents par rapport à la clôture de mardi. Le prix du baril de Brent a atteint mercredi vers 14H30 GMT 69,63 dollars, son niveau le plus élevé en cinq mois.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 72 cents à 61,12 dollars, atteignant même vers 14H30 GMT 62,58 dollars, un sommet en cinq mois.

Le brut a repris son rebond, après avoir connu un accès de faiblesse mi-mars, observait Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

Les cours profitaient notamment d'une baisse du billet vert, un mouvement qui rend plus attrayants car moins onéreux les achats de pétrole, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

En outre, il semble que lArabie saoudite, le plus gros exportateur de pétrole au monde, a relevé les prix pour ses clients en Europe et en Amérique du nord. De toute évidence, la demande de pétrole dans ces régions a été plus forte qu'escompté, relevait M. Razaqzada.

La hausse des cours était de plus accentuée par l'annonce d'une baisse inattendue des stocks de brut aux États-Unis lors de la semaine achevée le 1er mai, selon les chiffres du département américain de l'Énergie (DoE) publiés mercredi.

Les réserves de brut ont ainsi enregistré leur premier déclin en quatre mois, reculant de 3,9 millions de barils alors que les analystes s'attendaient en moyenne à une hausse de 1,5 million de barils.

La hausse continue des réserves américaines de brut ces dernières semaines avaient menacé de faire dérailler le train de la reprise des cours (qui progressent depuis mi-mars, NDLR) mais la nouvelle d'un début de repli montre que les récents bas prix ont enfin eu un impact sur les producteurs américains, les poussant à réduire leur offre, commentait Josh Mahony, analyste chez IG.

De leur côté, les stocks d'essence ont augmenté moins que prévu, progressant de 400.000 barils, alors que les experts prévoyaient une avancée d'un million.

Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont en revanche enregistré une hausse de 1,5 million de barils, alors que les analystes les attendaient stables.



(c) AFP



Commenter Le pétrole progresse après un repli inattendu des stocks américains de brut

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite