Menu
A+ A A-

Le pétrole continue son plongeon dans un marché aux fondamentaux baissiers

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole s'enfonçaient toujours lundi en fin d'échanges européens, dans un marché englué dans des fondamentaux baissiers qui continuent à peser sur les prix.
Vers 17H05 GMT (18H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 66,38 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,69 dollars par rapport à la clôture de vendredi. Vers 16H45 GMT, le cours du Brent avait enregistré un nouveau plus bas en cinq ans à 65,93 dollars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 2,33 dollars à 63,51 dollars. La référence américaine du brut est tombée vers 16H45 GMT à nouveau plus bas depuis juillet 2009, à 63,16 dollars.

Le marché du pétrole brut semble être en chute libre puisque les pertes journalières de plus de 1% semble maintenant devenir régulières, constataient les analystes d'IG.

Une combinaison de facteurs entraînait ce nouveau plongeon des cours, notamment un dollar fort et une chute surprise des importations en novembre en Chine, premier consommateur de ressources énergétiques et deuxième économie au monde.

Mais ce sont les perspectives d'une offre toujours surabondante l'année prochaine qui continuaient tirer les prix vers le bas, selon des analystes. La demande (globale) est peu susceptible de croître suffisamment à court terme pour absorber l'énorme excédent d'offre à l'horizon pour le premier et le second trimestre 2015, précisaient les experts de Commerzbank.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a conservé son objectif de production inchangé à 30 millions de barils par jour lors de sa dernière réunion. Et la nouvelle présidente de l'Opep, la ministre nigériane du Pétrole Diezani Alison-Madueke ne va sûrement pas changer de politique lorsqu'elle débutera son terme janvier, ajoutait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

De plus, d'après David Hufton, analyste chez le courtier PVM, l'Arabie saoudite, le chef de file du cartel ne donne aucune raison de croire à un revirement de situation. L'Arabie saoudite s'est lancée dans une guerre des prix pour protéger ses parts de marché en baissant ses prix de vente officiels pour ses exportations de pétrole vers l'Asie et les États-Unis, selon des analystes. Le pays viserait un prix du baril entre 60 et 70 dollars, toujours selon les experts.

Un représentant officiel du Koweït a prédit que les prix du pétrole allaient rester autour de 65 dollars le baril jusqu'au milieu de l'année prochaine, rapportait-on chez PVM.

Accentuant la morosité du marché, des analystes de la banque américaine Morgan Stanley ont revu en très nette baisse --d'environ 30%-- leurs prévisions de prix pour le brut en 2015, de 98 dollars à 70 dollars pour le Brent londonien. Les prix du pétrole sont tombés lourdement après les prévisions de Morgan Stanley, notaient les analystes de CMC Markets et du courtier PVM.

Pour le moment, la hausse de l'offre de pétrole et un dollar fort enlèvent toutes raisons de parier sur un rebond, estimait de son côté Ole Hansen, analyste chez Saxobank.

bur-cv/acd/pb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK

MORGAN STANLEY







Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite