Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en forte baisse, gagné par la nervosité avant l'Opep

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont fini en nette baisse à New York et à Londres mardi, dans un marché nerveux s'interrogeant sur les intentions de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), avant une réunion cruciale du cartel.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre a perdu 1,03 dollar, à 74,61 dollars, sur le New York Mercantile Exchange(Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a fini à 78,47 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 84 cents par rapport à la clôture de lundi.

Après un début de séance en légère baisse, les cours ont accéléré leurs pertes, dans un marché gagné par l'anxiété à un peu plus d'une semaine d'une réunion très attendue des membres de l'Opep à Vienne le 27 novembre.

Les roulements de tambour ont commencé à se faire entendre, a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

Les douze membres du cartel doivent notamment y discuter de leur plafond commun de production, fixé à 30 millions de barils par jour depuis fin 2011. Et malgré la déroute des cours mondiaux du brut depuis la mi-juin, ils n'ont pour l'instant pas montré de volonté unanime de réduire leur offre.

La grande question qui agite le marché est: quels seront, si jamais il y en avait, les changements de politique décidés par l'Opep, a relevé Tim Evans, de Citi Futures.

La barre est en tout cas placée assez basse pour que l'on assiste à un rebond des prix la semaine prochaine, a estimé l'analyste.

Les derniers murmures sur le marché indiquent que le Venezuela et la Russie (qui n'est pas membre de l'Opep, ndlr) veulent unir leurs forces pour tenter de défendre les prix en incitant à une réduction de la production d'or noir du cartel, a fait valoir Matt Smith.

Très dépendant de ses revenus pétroliers, le Venezuela, qui dispose des plus importantes réserves de brut au monde et dont 96% des ressources en devises proviennent des exportations pétrolières, a en effet lancé une offensive diplomatique afin de tenter de stabiliser les prix du brut.

Outre la Russie, son ministre des Affaires étrangères Rafael Ramirez a entamé la semaine dernière une tournée au sein de différents pays producteurs, en Algérie, au Qatar, en Iran, après avoir discuté avec le Mexique et reçu au Venezuela le ministre saoudien du Pétrole.

Lundi soir, le président vénézuélien Nicolas Maduro a assuré que son gouvernement avait commencé à coordonner une réunion spéciale des pays Opep et non Opep pour très bientôt, afin de prendre des décisions en faveur du pétrole et des prix du pétrole.

Sur le marché américain, les opérateurs se préparent aussi à la sortie des chiffres hebdomadaires mercredi sur les réserves de pétrole aux Etats-Unis la semaine dernière, a indiqué Bob Yawger, de Mizuho Securities.

Une nouvelle hausse des réserves, notamment au terminal pétrolier de Cushing, où les stocks servent de référence aux prix du WTI, pourrait faire rechuter les cours, a-t-il estimé.








Commenter Le pétrole en forte baisse, gagné par la nervosité avant l'Opep

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

lundi 19 février 2018 à 17:14

France: Les prix des carburants reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 19 février 2018 à 14:34

La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter de 10% d'i…

Paris: La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter d'environ 10,8% d'ici à 2040, notamment du fait des transports, selon un scénario élaboré...

lundi 19 février 2018 à 13:33

Le pétrole monte un peu, le marché observe l'Iran et Israël

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment entre l'Iran et Israël...

lundi 19 février 2018 à 05:22

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de monter lundi en Asie mais l'élan pourrait être limité par la peur de voir les...

dimanche 18 février 2018 à 14:13

Abou Dhabi attribue à une compagnie espagnole une concession…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): La compagnie pétrolière publique des Emirats arabes unis (ADNOC) a annoncé dimanche avoir attribué à la société...

vendredi 16 février 2018 à 21:04

Le pétrole termine en hausse avant un week-end prolongé aux …

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a avancé vendredi à la clôture, dans un marché sans entrain tout...

vendredi 16 février 2018 à 18:04

Le pétrole en légère hausse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole remontaient un peu vendredi en fin d'échanges européens dans un marché sans élan avant le rapport de...

vendredi 16 février 2018 à 15:21

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York dans un marché …

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture vendredi, les investisseurs se plaçant en retrait à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite