Menu
A+ A A-

Le pétrole lesté par les signes de ralentissement aux Etats-Unis

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole reculaient jeudi, lestés par des indicateurs économiques décevants aux Etats-Unis, qui ravivent les craintes de récession mondiale, même si les investisseurs s'attendent toujours à ce que la réouverture de la Chine stimule la consommation.
Vers 10H30 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars perdait 0,85% à 84,26 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en février, glissait de 1,08% à 78,62 dollars.

Les ventes au détail ont reculé plus que prévu au mois de décembre aux Etats-Unis, selon les données mensuelles publiées mercredi.

Il s'agit du deuxième mois consécutif de baisse, alors que la fin d'année est traditionnellement dopée par les fêtes de fin d'année. Ce chiffre donne une première idée de l'évolution des dépenses de consommation des ménages, moteur traditionnel de la croissance aux Etats-Unis.


Et la production industrielle a également de nouveau reculé plus que prévu en décembre aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés mercredi.

"Le moment était peut-être venu de procéder à des prises de bénéfices et les données économiques américaines décevantes en ont été le déclencheur", explique Tamas Varga, analyste chez PVM Energy.

A moyen terme, la réouverture de la Chine est toutefois un facteur haussier et les analystes prévoient que le premier pays importateur de brut au monde devrait retrouver son niveau habituel de demande au premier trimestre de 2023.

Mercredi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a légèrement relevé ses prévisions pour la demande mondiale de pétrole en 2023 grâce à la reprise chinoise, dans son rapport mensuel. Elle devrait atteindre 101,7 millions de barils par jour (mb/j), soit une hausse de 1,9 mb/j venue pour moitié de la Chine, estime l'AIE.

🛢️ Le marché attend désormais la publication de l'état des stocks américains par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

La fédération de professionnels du secteur, l'American Petroleum Institute (API), a estimé mercredi soir que les stocks de brut avaient augmenté de 7,6 millions de barils la semaine dernière, et ceux d'essence de 2,8 millions de barils.

Les analystes tablent quant à eux sur une baisse de 3 millions de barils des réserves commerciales de brut, mais sur une hausse de 2,4 millions de barils pour l'essence, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

(c) AFP

Commenter Le pétrole lesté par les signes de ralentissement aux Etats-Unis



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 février 2024 à 22:25

    Le pétrole monte encore, la suspension des exportations d'es…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré une seconde séance de hausse significative, mardi, encouragés par la suspension d'une partie...

    mardi 27 février 2024 à 12:00

    Le pétrole presque stable face à des signaux contradictoires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient mardi, pris entre les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l'environnement de taux élevés qui pourrait peser...

    mardi 27 février 2024 à 11:00

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Carburants: Les prix des carburants étaient en légère baisse après 5 semaines consécutives de hausse. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole de Brent...

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite