Menu
A+ A A-

Le pétrole se replie, affecté par les données économiques américaines

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole qui avaient grimpé en matinée mercredi, profitant des espoirs de reprise économique de la Chine, se sont finalement repliés, affectés par la faiblesse d'indices américains.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars a cédé 1,09% à 84,98 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février, a lâché 0,87% à 79,48 dollars.

Dans un premier temps, les cours du brut ont présenté une nette hausse de plus de 1%, les marchés étant "de plus en plus convaincus que l'abandon par la Chine de sa politique du zéro-Covid" allait "entraîner un fort redémarrage de l'activité économique et, par conséquent, stimuler la demande sur les marchés pétroliers mondiaux", a résumé Ricardo Evangelista, analyste pour ActivTrades.

Un scénario favorable aux prix du pétrole, puisque l'augmentation attendue de la demande de la Chine, premier importateur mondial de brut et l'entrée en vigueur imminente de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie le 5 février "pourraient générer une pénurie sur les marchés et déclencher une nouvelle escalade des prix", a-t-il poursuivi.

Les investisseurs ont aussi été brièvement encouragés par le rapport de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) indiquant que la demande mondiale d'or noir devrait croître à un niveau record cette année.

La demande est attendue à 101,7 millions de barils par jour (mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.), soit une hausse de 1,9 mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. venue pour moitié de la Chine, a estimé l'AIE mercredi, relevant légèrement son estimation pour 2023 par rapport à son précédent rapport mensuel.

Mais comme pour le marché boursier ou celui des changes, l'optimisme a été douché par les signes de ralentissement plus rapide qu'attendu de l'économie américaine.


Aux États-Unis, les ventes au détail ont reculé plus que prévu en décembre (-1,1% par rapport au mois précédent), et l'indice des prix à la production PPI est ressorti en baisse de 0,5% sur un mois et en hausse de 6,2% sur un an.

En outre, la production industrielle a de nouveau reculé en décembre, cédant 0,7% en un mois, bien plus qu'attendu.

"Ce fut un jour sans pour les marchés et celui du pétrole, qui a tenu ferme un instant, a fini lui aussi par lâcher du lest avec les données américaines qui ont fait peur à tout le monde", a commenté à l'AFP Bill O'Grady de Confluence Investment.

Face aux indices américains qui montrent un net coup de frein de la consommation, moteur de la croissance de la première économie mondiale, "les investisseurs se sont réveillés en découvrant qu'une récession pointait à l'horizon", a ironisé M. O'Grady.

Jeudi, le département américain de l'énergie va publier les stocks hebdomadaires de brut aux États-Unis.

Ceux-ci pourraient montrer, selon des informations circulant sur les marchés, que le gouvernement a cessé de vendre des barils venus de ses réserves stratégiques.

Cet arrêt du recours exceptionnel aux réserves stratégiques, initié il y a plus d'un an pour faire baisser le prix de l'essence, pourrait faire de nouveau grimper le cours du baril, selon l'analyste de Confluence Investment.

Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, remontait à 63,02 euros le mégawattheure (MWh), après avoir touché mardi son plus bas prix depuis début septembre 2021.

Les analystes expliquent cette petite reprise par les températures actuelles très froides. Elles devraient toutefois remonter au-dessus des normales saisonnières dans les prochains jours ce qui devrait peser sur la consommation de gaz et faire retomber les prix.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se replie, affecté par les données économiques américaines


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 février 2023 à 21:10

    Le pétrole dégringole, craintes d'une montée du dollar et d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu un nouveau trou d'air vendredi, après la publication d'un chiffre américain de créations...

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite