Menu
A+ A A-

Le pétrole consolide à des niveaux élevés avant la réunion de l'Opep+

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé mardi dans un marché prudent et attentiste avant la réunion, mercredi, de l'Opep et de ses partenaires de l'Opep+, et la publication, le même jour, des stocks américains.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a abandonné 0,11%, pour finir à 89,16 dollars.

A New York, le contrat sur le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) avec échéance en mars, a clôturé quasiment à l'équilibre (+0,05%) à 88,20 dollars.

La séance a été "agitée", dans un marché "qui se cherche une direction", a commenté Matt Smith, responsable de l'analyse pétrole chez Kpler.

Les opérateurs ont eu peu de nouvelles à se mettre sous la dent mardi et n'ont pas observé d'évolution notable dans la crise ukrainienne.

Tous les regards étaient donc déjà tournés vers la réunion, prévue mercredi, de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs partenaires de l'accord OPEP+.

"Les participants s'attendent globalement à un nouveau relèvement modéré de la production", a indiqué, dans une note, Bart Melek, responsable de la stratégie matières premières chez TD Securities.

Depuis juillet, l'OPEP+ s'est tenu à son calendrier d'une hausse mensuelle de 400.000 barils par jour avec l'objectif de retrouver le niveau de production d'avant la pandémie d'ici septembre prochain.


"Je ne pense pas qu'il faille attendre de l'OPEP autre chose que la poursuite de cette hausse, mois après mois" a anticipé Matt Smith.

La décision du groupe OPEP+ est relativisée par l'incapacité qu'ont eu plusieurs de ses membres à assurer les quotas définis cet été.

Selon des documents d'un comité technique de l'organisation, consultés par l'agence S&P Global Platts, ceux des pays qui se sont engagés sur des quantités données ont manqué leur objectif de 832.000 barils par jour au total en décembre.

En janvier, selon un sondage effectué par l'agence Bloomberg, les pays membres de l'OPEP n'ont accru leurs volumes que de 50.000 barils par jour, et leurs alliés de l'OPEP+, de 160.000 barils par jour, soit, au total, à peine plus de la moitié de l'objectif de 400.000 supplémentaires.

L'autre événement attendu mercredi viendra de la publication de l'état des stocks américains de pétrole par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Selon un consensus établis par Bloomberg, les analystes s'attendent à une hausse de 1,8 million de barils des réserves commerciales de brut. Matt Smith s'attend à un rapport "sans nouveauté", ce qui explique que "le marché ne veuille pas faire de grand mouvement préalable".

(c) AFP

Commenter Le pétrole consolide à des niveaux élevés avant la réunion de l'Opep+



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    mercredi 19 juin 2024 à 12:00

    Le pétrole fléchit avec les premières données sur les stocks…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient légèrement mercredi, de premières données hebdomadaires mitigées sur les réserves commerciales des Etats-Unis mettant fin à...

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite