Menu
A+ A A-

Le pétrole consolide à des niveaux élevés avant la réunion de l'Opep+

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé mardi dans un marché prudent et attentiste avant la réunion, mercredi, de l'Opep et de ses partenaires de l'Opep+, et la publication, le même jour, des stocks américains.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a abandonné 0,11%, pour finir à 89,16 dollars.

A New York, le contrat sur le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) avec échéance en mars, a clôturé quasiment à l'équilibre (+0,05%) à 88,20 dollars.

La séance a été "agitée", dans un marché "qui se cherche une direction", a commenté Matt Smith, responsable de l'analyse pétrole chez Kpler.

Les opérateurs ont eu peu de nouvelles à se mettre sous la dent mardi et n'ont pas observé d'évolution notable dans la crise ukrainienne.

Tous les regards étaient donc déjà tournés vers la réunion, prévue mercredi, de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs partenaires de l'accord OPEP+.

"Les participants s'attendent globalement à un nouveau relèvement modéré de la production", a indiqué, dans une note, Bart Melek, responsable de la stratégie matières premières chez TD Securities.

Depuis juillet, l'OPEP+ s'est tenu à son calendrier d'une hausse mensuelle de 400.000 barils par jour avec l'objectif de retrouver le niveau de production d'avant la pandémie d'ici septembre prochain.


"Je ne pense pas qu'il faille attendre de l'OPEP autre chose que la poursuite de cette hausse, mois après mois" a anticipé Matt Smith.

La décision du groupe OPEP+ est relativisée par l'incapacité qu'ont eu plusieurs de ses membres à assurer les quotas définis cet été.

Selon des documents d'un comité technique de l'organisation, consultés par l'agence S&P Global Platts, ceux des pays qui se sont engagés sur des quantités données ont manqué leur objectif de 832.000 barils par jour au total en décembre.

En janvier, selon un sondage effectué par l'agence Bloomberg, les pays membres de l'OPEP n'ont accru leurs volumes que de 50.000 barils par jour, et leurs alliés de l'OPEP+, de 160.000 barils par jour, soit, au total, à peine plus de la moitié de l'objectif de 400.000 supplémentaires.

L'autre événement attendu mercredi viendra de la publication de l'état des stocks américains de pétrole par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Selon un consensus établis par Bloomberg, les analystes s'attendent à une hausse de 1,8 million de barils des réserves commerciales de brut. Matt Smith s'attend à un rapport "sans nouveauté", ce qui explique que "le marché ne veuille pas faire de grand mouvement préalable".

(c) AFP

Commenter Le pétrole consolide à des niveaux élevés avant la réunion de l'Opep+



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite