Menu
A+ A A-

Le pétrole en baisse, pénalisé par des prises de bénéfices et un dollar fort

prix du petrole New YorkNew York: Le pétrole coté à New York a ouvert en baisse vendredi, les investisseurs prenant leurs bénéfices après des sommets atteints la veille, alors que le marché était affecté par un renforcement net du dollar.
Vers 13H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en décembre, référence américaine du brut, perdait 15 cents et s'échangeait à 52,49 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"Il s'agit principalement de prises de bénéfices après les très hauts niveaux atteints hier", a analysé John Kilduff d'Again Capital.

Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a atteint jeudi un plus haut depuis la mi-avril tandis que le baril de Brent coté à Londres pour livraison en décembre a clôturé à un niveau pas vu depuis juillet 2015, profitant de commentaires du prince saoudien Mohammed ben Salmane en faveur d'un renouvellement de l'accord de réduction pétrolière liant les pays producteurs de brut.

Pourtant, "il ne faisait que confirmer ce qui avait déjà été dit par son ministre de l'Energie deux jours plus tôt", a réagi Commerzbank.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a conclu fin 2016 un accord avec d'autres producteurs, dont la Russie, pour limiter leur production afin de rétablir l'équilibre du marché et de faire remonter les prix. Une prolongation de cet accord sera au menu d'une réunion à Vienne fin novembre.

Le marché était également affecté par un renforcement très net du dollar qui exerçait "des pressions sur l'ensemble des matières premières", selon M. Kilduff.

La devise américaine évoluait vendredi à un plus haut depuis juillet face à un panier de devises étrangères, poussée par la publication de statistiques de croissance aux Etats-Unis bien au-dessus des prévisions des analystes au troisième trimestre.

La hausse du billet vert rend plus onéreux et donc moins attractifs les achats d'or noir libellés dans la devise américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les investisseurs suivaient par ailleurs l'évolution de la situation politique au Venezuela, membre de l'OPEP, Etat qui abrite l'une des plus importantes réserves de pétrole prouvées au monde.

"La situation sur place inquiète", a commenté M. Kilduff, alors que Caracas voit ressurgir le spectre du défaut de paiement avec une échéance de près d'un milliard de dollars à rembourser vendredi, et 3,8 milliards à rembourser d'ici la fin de l'année.

"Le marché craint que les sociétés pétrolières nationales soient touchées par les problèmes", a-t-il ajouté.


(c) AFP

Commenter Le pétrole en baisse, pénalisé par des prises de bénéfices et un dollar fort


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 30 novembre 2020 à 23:17

    ExxonMobil inscrit une charge de 17 à 20 milliards USD dans …

    New York: La major pétrolière ExxonMobil, affectée par la chute des prix de l'énergie depuis le début de la pandémie, a décidé...

    lundi 30 novembre 2020 à 22:01

    Le pétrole recule après la première journée du sommet Opep+

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé lundi à l'issue de la première journée d'une réunion cruciale de l'Organisation des...

    lundi 30 novembre 2020 à 21:08

    L'Opep remet à mardi ses discussions sur les coupes de produ…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), réunis par visioconférence lundi pour tenter d'arrêter une position commune sur...

    lundi 30 novembre 2020 à 12:32

    Le pétrole recule, les investisseurs prudents avant le somme…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse lundi, alors que le doute plane sur un accord des membres de l'Opep+ qui...

    dimanche 29 novembre 2020 à 06:46

    Or noir: l'Opep au chevet d'un marché toujours déprimé par l…

    Londres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés se réunissent lundi et mardi pour tenter de redonner un peu...

    vendredi 27 novembre 2020 à 20:07

    Le pétrole quasiment stable en attendant l'Opep+

    Cours de clôture: Les deux contrats de référence du pétrole brut ont fini proches de l'équilibre vendredi, dans un marché calme qui...

    vendredi 27 novembre 2020 à 11:59

    Le pétrole en ordre dispersé attend l'Opep+

    Londres: Les deux cours de référence du pétrole brut étaient partagés en première partie de séance européenne vendredi, dans un marché calme...

    vendredi 27 novembre 2020 à 10:57

    La soif de biocarburants cale pour la première fois en 20 an…

    Londres: La demande pour les biocarburants recule pour la première fois en deux décennies cette année, dans la foulée de la pandémie...

    jeudi 26 novembre 2020 à 13:40

    Repsol investira 18,3 milliards d'euros d'ici à 2025 pour se…

    Madrid: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a annoncé jeudi un plan d'investissement de 18,3 milliards d'euros (19,8 milliards de francs) d'ici 2025...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 24 novembre 2020 Stimulés par les espoirs suscités par le vaccin, les cours du pétrole ont atteint des niveaux inégalés depuis que la COVID-19 a commencé à se propager en mars et a fait dégringolé la demande de pétrole. Vers 16h00 à Paris, les prix évoluaient à la hausse de plus de 3%.

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite