Menu
RSS
A+ A A-

A l'approche de l'ouragan Harvey, le pétrole termine en hausse à New York

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse vendredi dans un marché s'interrogeant sur l'impact de l'ouragan Harvey sur les infrastructures pétrolières du Golfe du Mexique et du Texas.
Le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en octobre, la référence américaine, a pris 44 cents et a clôturé à 47,87 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Il avait nettement baissé jeudi, les investisseurs anticipant, à l'approche de l'ouragan, une baisse de la demande de brut par les raffineries.

Harvey pourrait devenir dans les prochaines heures l'ouragan le plus puissant à toucher le continent américain en douze ans avec notamment des inondations importantes et des vents avoisinant les 200 km/h quand il frappera les côtes texanes, tôt samedi.

"Il y a beaucoup de questions sur les conséquences que tout cela aura sur les importations et les exportations depuis la région de Houston", a estimé Mike Lynch de SEER en soulignant qu'il était difficile de prévoir avec certitude la trajectoire de l'ouragan, la quantité de précipitations ou le nombre de jours pendant lesquels certaines raffineries pourraient restées fermées.

"L'impact de la tempête sera plus évidente sur les produits raffinés que sur le marché du brut", a avancé David Martin de JPMorgan.

Ainsi, "l'évacuation du personnel de certaines plateformes situées dans le Golfe du Mexique a déjà réduit la production de brut" mais "le redémarrage de l'activité devrait se faire dans les jours suivant le passage de l'ouragan", a-t-il estimé.

Selon un relevé des autorités américaines effectué à la mi-journée, environ 22% de la capacité de production de brut dans le Golfe du Mexique était suspendue, ce qui correspond à 377.117 barils par jour.

"Il ne faut pas oublier que la production américaine de brut est de 9,5 millions de barils par jour", a souligné Gene McGillian de Tradition Energy.

L'ouragan devrait également perturber le commerce, avec la fermeture des ports du Texas où se rejoignent oléoducs et cargos pétroliers.

Ses conséquences directes sur les raffineries pourraient aussi être importantes et les prix de l'essence ont déjà grimpé.

Le Texas compte au total 29 raffineries, pouvant transformer 5,6 millions de barils par jour. Mais selon les experts de Barclays, "la zone la plus concernée compte 5 raffineries ayant une capacité totale de près de 900.000 barils par jour".

Le marché ne s'affole toutefois pas pour l'instant car les stocks de brut et de produits raffinés sont actuellement à un niveau élevé aux Etats-Unis et que la demande pour l'essence devait de toute façon probablement baisser en cette fin de période des grands déplacements en voiture, a avancé Gene McGillian.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

lundi 18 juin 2018 à 12:28

Les prix du pétrole divergent, entre guerre commerciale et O…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens alors que le WTI américain subissait les menaces de sanctions chinoises...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite