Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse à New York, la crainte d'un excès d'offre ressurgit

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mardi à New York, la crainte d'un excès d'offre reprenant le dessus dans un marché prudent avant la décision de la Réserve Fédérale (Fed).
Vers 13H20 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, perdait 68 cents à 42,62 dollars sur le contrat pour livraison en octobre sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Il y a des informations indiquant que la production libyenne a augmenté et il y a aussi des rumeurs sur la production nigériane en hausse. Ensemble, ces deux histoires ont orienté le marché à la baisse, a indiqué Phil Flynn de Price Futures.

Libye et Nigéria, tous deux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), ont vu leur production perturbée par leur instabilité politique et les investisseurs sont particulièrement attentifs à un retour de leurs exportations sur le marché mondial.

Il y a un vrai doute sur la soutenabilité de leur production. Le week-end dernier, il y a eu des combats autour d'un port pétrolier libyen et la trêve nigériane entre les rebelles s'est révélée fragile par le passé, a nuancé Phil Flynn.

Parmi les facteurs pesant sur les prix, le fournisseur de données JODI a indiqué que l'Arabie Saoudite avait augmenté ses exportations de 150.000 barils par jour en juillet (...) en d'autres termes la bataille pour les parts de marché continue, ont ajouté les analystes de Commerzbank dans une note.

Les marchés sont particulièrement attentifs à l'évolution des exportations de chaque pays de l'OPEP car cela pourrait peser sur les chances d'aboutir à un gel de l'offre, lors d'une réunion informelle le 27 septembre en marge du Forum de l'Energie à Alger.

Les volumes d'échanges sont faibles et il ne semble guère y avoir de passion derrière ce mouvement de baisse pour l'instant. Comme les autres marchés, nous attendons de voir ce que va faire la Fed, a indiqué Phil Flynn.

A l'issue de deux jours de réunion la Fed annoncera mercredi si elle décide de maintenir les taux à leur niveau actuel ou si elle décide de les augmenter, ce qui devrait jouer sur le cours du dollar.

Les investisseurs qui possèdent d'autres devises et qui doivent utiliser le billet vert pour acheter des barils perdent en effet du pouvoir d'achat quand la monnaie américaine grimpe, et en gagnent quand elle descend.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse à New York, la crainte d'un excès d'offre ressurgit


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 décembre 2018 à 17:29

    L'Assemblée nationale valide le gel des taxes sur les carbur…

    Paris: L'Assemblée nationale a validé mardi le gel des taxes sur les carburants jusqu'en 2022, qu'avait déjà voté le Sénat dans le...

    mardi 18 décembre 2018 à 15:27

    Guinée équatoriale: une société camerounaise autorisée à ven…

    Malabo (guinée équatoriale): L'entreprise pétrolière camerounaise Tradex a été autorisée lundi à distribuer des produits pétroliers en Guinée équatoriale, pays d'Afrique centrale...

    mardi 18 décembre 2018 à 14:37

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Argentine/pollution: Total va demander des "vérificatio…

    Paris: Le géant pétrolier français Total a annoncé mardi qu'il allait demander à un sous-traitant en Argentine de "procéder à des vérifications...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Le pétrole à de nouveaux plus bas depuis fin 2017

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, tombant à des nouveaux plus bas depuis fin 2017 après...

    mardi 18 décembre 2018 à 07:18

    La fusion Idemitsu Kosan/Showa Shell approuvée en AG

    Tokyo: La fusion entre les deux groupes pétroliers Idemitsu Kosan et Showa Shell a été approuvée mardi par les actionnaires des deux...

    mardi 18 décembre 2018 à 05:20

    Le pétrole continue de descendre en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les investisseurs s'inquiétant des signes d'excès d'offre aux États-Unis, dans un...

    lundi 17 décembre 2018 à 22:05

    Argentine/pollution: des Mapuche attaquent en justice des gé…

    Buenos aires: Des indiens Mapuche ont déposé plainte auprès de la justice argentine contre cinq compagnies pétrolières, dont le français Total et...

    lundi 17 décembre 2018 à 21:14

    Le pétrole clôture à New York sous les 50 dollars pour la 1e…

    NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York, plombé par les inquiétudes sur la croissance mondiale et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite