Menu
A+ A A-

Le pétrole reste entraîné à la baisse à l'ouverture new-yorkaise

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse jeudi à New York dans un marché pris dans sa plus longue glissade depuis février, surtout victime d'inquiétudes pour la demande à l'approche du référendum britannique sur l'appartenance à l'Union européenne.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juillet perdait 79 cents à 47,22 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au plus bas depuis un mois.

"Le dollar est en petite hausse ce qui renforce la pression sur les prix", a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Mais surtout, selon lui, "les gens s'inquiètent d'un éventuel Brexit qui provoquerait un affaiblissement de la croissance dans l'Union européenne", alors que du côté de l'offre, "le monde reste bien approvisionné, d'autant qu'on voit augmenter l'offre iranienne".

En outre "la production canadienne redémarre finalement, la production des membres autres (que le Nigeria) de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) continue à dépasser nos attentes et la récente reprise des prix crée le risque que la production des pays hors-OPEP décline moins qu'attendu, en particulier aux États-Unis", ont expliqué pour leur part les analystes de Goldman Sachs.

Dans ce contexte, le marché semblait ignorer toutes les relativement bonnes nouvelles pouvant laisser espérer un rééquilibrage entre l'offre et la demande.

L'annonce mercredi d'un recul hebdomadaire des stocks de brut et de la production aux Etats-Unis n'a pas permis au marché de se reprendre, malgré une remontée des cours très éphémère.

"C'est le signe que le moral des investisseurs a basculé", analysaient les experts de Commerzbank. "Jusqu'à il y a une semaine les baisses de prix étaient considérées comme des occasions d'achat alors que maintenant c'est les hausses qui sont prises comme des occasions de vendre".

"Cela laisse attendre un nouvel affaiblissement des prix dans les prochains jours, si bien que l'annonce que les rebelles au Nigeria ont fait exploser un nouvel oléoduc va probablement être largement ignoré", ajoutaient ces experts.

Cependant, M. Lipow a souligné que "la demande mondiale reste bonne", si bien que, une fois épuisé le mouvement actuel de repli des cours, "nous verrons les prix remonter vers 50 dollars en janvier".

(c) AFP

Commenter Le pétrole reste entraîné à la baisse à l'ouverture new-yorkaise


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite