Menu
A+ A A-

Le pétrole perd du terrain, les chances de voir l'offre diminuer s'amenuisent

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché où la probabilité d'une réduction de l'offre d'or noir, toujours surabondante malgré la perspective d'un gel de la production de certains acteurs majeurs, continuait de s'amenuiser.
Vers 11H40 GMT (12H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 32,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 71 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance perdait 1,03 dollar à 30,84 dollars.

"Les choses sont allées de mal en pis pour le pétrole quand l'Iran a estimé que l'accord de gel de la production proposé par la Russie et l'Arabie saoudite était une +plaisanterie+ puis quand cette dernière a déclaré qu'il n'y aurait pas de réduction de production", commentaient Mike van Dulken et Augustin Eden, analystes chez Accendo Markets.

Le chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), l'Arabie saoudite, et la Russie - les deux premiers producteurs mondiaux de brut - avaient proposé il y a une semaine, au terme d'une réunion à Doha avec le Qatar et le Venezuela, que tous les pays producteurs gèlent leur niveau de production à celui de janvier pour soutenir les prix.

Mais le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namadar Zanganeh, a rejeté mardi cette idée, alors qu'une semaine auparavant, après une réunion avec ses homologues irakien, vénézuélien et qatari à Téhéran, il avait déclaré que l'Iran soutenait "toute mesure visant à stabiliser le marché et augmenter les prix".

L'Iran projette d'accroître sa production après la récente levée des sanctions internationales.

Mercredi, les investisseurs attendaient les données hebdomadaires du département américain de l'Énergie (DoE) sur les niveaux des réserves américaines de pétrole.

Selon la prévision médiane des analystes sondés par l'agence Bloomberg, les stocks de brut devraient avoir de nouveau grimpé lors de la semaine achevée le 19 février, de 3,250 millions de barils, tandis que les réserves d'essence devraient avoir baissé de 1 million de barils et celles de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole) de 1,15 million de barils.

Le DoE avait annoncé la semaine dernière que les réserves américaines de brut s'étaient étoffées sur la semaine précédente pour atteindre leur plus haut niveau en plus de 85 ans.

(c) AFP


Commenter Le pétrole perd du terrain, les chances de voir l'offre diminuer s'amenuisent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite