Menu
A+ A A-

Léger rebond du pétrole à l'ouverture à New York, en gardant l'oeil sur Lausanne

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont amorcé un rebond hésitant mercredi à l'ouverture à New York, après trois séances de baisse consécutives, les investisseurs gardant l'oeil sur les pourparlers sur le nucléaire iranien qui se tiennent à Lausanne.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai gagnait 13 cents à 47,73 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le secteur du brut reste nerveux pendant que le marché attend la conclusion des pourparlers des pourparlers sur le nucléaire iranien, a relevé Matt Smith chez Schneider Electric, en notant que les parties en présence tentent encore d'arracher une nouvelle avancée décisive.

Peut-être que les gens ne sont plus si sûrs qu'il y aura un accord sur le nucléaire iranien, et ils ont le sentiment que le marché a trop baissé, expliquant la petite reprise des cours, a déclaré Michael Lynch chez Strategic Energy and Economic Research.

Le marché estime qu'un accord entre l'Iran et les grandes puissances mènera à une levée des sanctions économiques frappant la république islamique, et donc à un afflux de pétrole iranien supplémentaire qui aggraverait la surabondance actuelle.

Mercredi les pourparlers se poursuivaient à Lausanne dans une certaine cacophonie, au-delà de la date limite qui avait été fixée.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a entamé peu avant 13H00 (11H00 GMT) une rencontre avec son homologue iranien Mohammad Javad Zarif, alors que les chefs de la diplomatie chinoise, française et russe ont eux quitté Lausanne les uns après les autres entre mardi soir et mercredi matin, laissant leurs négociateurs sur place.

Le marché attend par ailleurs pour 14H30 GMT les chiffres du département américain de l'Énergie (DoE).

Selon les prévisions médianes des analystes interrogés par l'agence Bloomberg, les stocks américains de brut devraient avoir une nouvelle fois crevé leur plafond.

Les experts s'attendaient en effet à une nouvelle hausse des stocks de brut, de 4,2 millions de barils, mais à une baisse des réserves d'essence de 650,000 barils. Les stocks de produits distillés seraient, quant à eux, restés stables lors de la semaine achevée le 27 mars.

Malgré ces chiffres confirmant la surabondance,les ventes sont un peu épuisées après le récent accès de baisse, et le brut profite d'un essoufflement pour se reprendre, a remarqué M. Smith.







Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 21:50

Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

mardi 13 novembre 2018 à 21:15

Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite