Menu
A+ A A-

Le pétrole profite à New York de l'anticipation d'un recul des stocks à Cushing

prix-du-petrole New YorkNew York: Le prix du pétrole a progressé mercredi à son plus haut niveau en plus de quatre mois à New York, stimulé par l'anticipation d'une nouvelle baisse des stocks de brut à Cushing et de produits raffinés aux Etats-Unis.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars a gagné 88 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), pour s'établir à 103,31 dollars, un niveau plus atteint depuis le 8 octobre.

Le département américain de l'Energie publiera jeudi son rapport hebdomadaire sur les stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis et, selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswire, les réserves de brut dans l'ensemble du pays sont attendues en hausse de 1,8 million de barils.

Mais les investisseurs se focalisent surtout sur les stocks de brut de Cushing, en Oklahoma, où est entreposé l'or noir servant de référence au WTI. Or plusieurs observateurs anticipent que les réserves vont baisser pour la troisième semaine consécutive.

En effet, avec la mise en route fin janvier de la partie sud de l'oléoduc Keystone reliant cette ville aux raffineries du golfe du Mexique, on parvient enfin à se débarrasser des stocks de Cushing pour les acheminer vers d'autres marchés, a expliqué Bart Melek de TD Securities.

Les stocks de produits distillés, qui incluent le fioul de chauffage, devraient par ailleurs avoir baissé de 1,9 million de barils et ceux d'essence de 500.000 barils.

Les prix de l'or noir new-yorkais profitent de la forte demande générée par les températures hivernales aux Etats-Unis, ce qui encourage les raffineries à maintenir une activité importante, a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Les perspectives de demande de pétrole restaient élevées, a-t-il ajouté, le marché digérant de nouvelles prévisions de températures glaciales sur le nord-est du pays fin février.

Des deux côtés de l'Atlantique, les prix ont aussi bénéficié de craintes pour l'approvisionnement en brut dans un contexte de montée des tensions dans plusieurs régions clés de la production pétrolière mondiale.

En Libye, où le secteur pétrolier est bloqué depuis des mois par divers mouvements de protestation, la production est retombée à 375.000 barils par jour, selon les analystes de Commerzbank citant la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC).

Il y a aussi de mauvaises nouvelles du Soudan du Sud, où des combats ont repris entre les rebelles et les forces gouvernementales pour le contrôle de la capitale de la principale province pétrolière, ce qui pourrait menacer la production de 160.000 à 200.000 barils de brut par jour, ont ajouté les experts de Commerzbank.

D'autre part, au Venezuela, bien que nous n'ayons pas encore noté de perturbations dans la production de pétrole, la tension dans la rue est telle que les investisseurs (...) craignent que les infrastructures pétrolières finissent par être affectées, a noté M. Lipow.

Le Venezuela, qui dispose avec l'Arabie saoudite des réserves d'or noir les plus importantes au monde, est confronté depuis 15 jours à une grogne sociale parfois violente.

bur-jum/sl/mcj

COMMERZBANK






Commenter Le pétrole profite à New York de l'anticipation d'un recul des stocks à Cushing


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite