Menu
A+ A A-

AIE: la chute des devises des émergents pourrait peser sur la demande

prix-du-petrole Paris Paris : L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a maintenu jeudi ses prévisions de croissance de la demande pétrolière en 2013 et 2014, mais a averti qu'une poursuite de la chute des monnaies des pays émergents risquerait d'affecter la consommation d'or noir.

L'AIE table toujours sur une hausse de 895'000 barils par jour de la demande de brut cette année, soit une croissance de 1% à 90,9 millions de barils par jour (mbj), et une légère accélération l'an prochain, à la faveur d'un raffermissement de la reprise mondiale, avec une progression de 1,1 mbj (+1,2%), à 92 mbj, détaille-t-elle dans son rapport mensuel publié jeudi.

Ces chiffres sont identiques à ceux figurant dans le précédent rapport mensuel de l'AIE, hormis une légère révision à la hausse de la demande pour 2013, qu'elle estimait en août à 90,8 millions de barils par jour.

Tout en maintenant globalement ses projections, l'AIE prévient que "des incertitudes renforcées pèsent sur la prévision de la demande, tout particulièrement dans le sillage des dépréciations brutales de plusieurs monnaies de pays émergents et des tensions politiques croissantes".

Concernant la géopolitique, elle explique que si la proposition russe de démantèlement de l'arsenal chimique syrien ont apaisées dernièrement les cours du pétrole brut, il est trop tôt pour dire "si une crise a été durablement évitée, ou simplement retardée", et souligne que les cours du brut restent élevés.

Cependant, elle continue à tabler sur un apaisement relatif des tensions sur l'offre en fin d'année, avec un bond de la production planétaire lié "à une conjonction de facteurs saisonniers, cycliques, politiques et structurels". Cela recouvre la fin d'opérations de maintenance des installations dans plusieurs régions, une production saoudienne proche de ses records et une poursuite de la croissance de la production de pétrole non-conventionnelle en Amérique du Nord.

En revanche, elle souligne que la chute des devises des pays émergents (comme l'Inde, l'Indonésie ou la Thaïlande), si elle perdurait, pourrait affecter à long terme la consommation d'or noir. En effet, elle fait mécaniquement grimper les factures pétrolières de ces pays, le prix du pétrole étant traditionnellement fixé en dollars.

En outre, elle prévient que cela pourrait remettre en cause les subventions à la consommation de carburants en place dans certains pays, comme en Inde, en en faisant un fardeau financier croissant, jusqu'à devenir "insupportable" à terme.

afp/mm



(AWP / 12.09.2013 10h33)


Commenter AIE: la chute des devises des émergents pourrait peser sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite