Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demande américaine

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré le sursaut de la demande d'essence aux Etats-Unis.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet a cédé 1,18%, pour clôturer à 81,90 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain de même échéance, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a lui reculé de 1,38%, à 77,57 dollars.

Pour Susannah Streeter, d'Hargreaves Lansdown, le prolongement de la politique monétaire agressive de la banque centrale américaine (Fed) pèse sur les marges financières des ménages et des entreprises, qui pourraient restreindre leurs dépenses en énergie.

Cette perspective inquiète les opérateurs, qui craignent pour la demande.

Le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a néanmoins fait état, mercredi, d'un rebond de la demande d'essence.

Après six semaines consécutives sous le seuil symbolique des 9 millions de barils par jour, elle a atteint 9,3 millions durant la semaine achevée le 17 mai.

Autre témoin d'un regain, le taux d'utilisation des capacités des raffineries américaines est monté à 91,7%, au plus haut depuis quatre mois.


Ces chiffres ont permis aux cours de l'or noir de refaire un peu de leurs pertes, mercredi, mais n'ont pas suffi à les sortir de l'ornière.

Les opérateurs ont ainsi relevé, également, que les stocks commerciaux de brut aux États-Unis avaient augmenté de 1,8 million de barils, alors que les analystes tablaient, en moyenne, sur une baisse de 2 millions.

Même si ce décalage est principalement dû à un ajustement statistique qui a ajouté 9,6 millions de barils aux volumes arrivés sur le marché américain, le chiffre a fait mauvaise impression.

"Les stocks sont en hausse alors que la demande de pétrole et d'essence est très forte", a commenté John Kilduff, d'Again Capital. "Cela vous montre ce à quoi fait face le marché."

Les prix du brut se rapprochent de leur plus bas de près de trois mois, enregistré mi-mai.

John Kilduff n'exclut pas de voir le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. se replier sous 75 dollars.

L'analyste n'écarte pas la possibilité que la demande s'essouffle rapidement après le week-end de Memorial Day (25 au 27 mai), qui correspond traditionnellement au début de la saison des déplacements estivaux aux États-Unis.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demande américaine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite