Menu
A+ A A-

Un dollar fort et des stocks mitigés font baisser le pétrole

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi, affaiblis par un dollar fort et après des stocks de brut américains en baisse mais une production au plus haut depuis trois ans.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en octobre, a cédé 1,69% à 83,45 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en septembre, est redescendu sous la barre des 80 dollars à 79,38 dollars, baissant de 1,98%.

"Les investisseurs ont digéré un rapport mitigé sur les stocks de pétrole brut de l'EIA et les inquiétudes grandissent quant aux perspectives de croissance mondiale", a commenté Edward Moya analyste chez Oanda.

🛢️ Les réserves commerciales hebdomadaires de pétrole brut aux États-Unis ont diminué de 6 millions de barils, selon les données publiées par l'Agence américaine d'informations sur l'énergie (EIA). C'est davantage que ce que prévoyaient les analystes ce qui a conduit les cours à augmenter un peu en cours de séance.

Mais les prix ont changé de direction au fur et à mesure de l'interprétation du rapport de l'EIA. Les réserves d'essence ont peu varié, ne fondant que de 300.000 barils en pleine saison des déplacements estivaux.

En outre, la production de brut a atteint un sommet depuis trois ans à 12,7 millions de barils par jour.

"Le rapport de l'EIA contenait un peu de tout pour les partisans d'une hausse des coûts du barils comme pour ceux qui penchent pour une baisse", a ajouté l'analyste.


M. Moya a mis en avant le fait que "la production de brut a atteint un sommet postpandémique à 12,7 millions de barils par jour et que la demande d'essence et de produits distillés" étaient des facteurs baissiers.

Pour les analystes d'Energi Danmark, "les inquiétudes autour de l'économie chinoise" restaient "le principal point d'attention sur le marché en ce moment", éclipsant "les signaux haussiers tels que la baisse des stocks aux États-Unis et des réductions de production parmi les pays" exportateurs de l'OPEP+.

"La reprise économique chinoise va devoir affronter les vagues et connaîtra une avancée tortueuse, avec inévitablement des difficultés et des problèmes", a déclaré mercredi Wang Wenbin, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Des ventes au détail à la production industrielle, le pays a publié une série de donnée décevante en début de semaine, suspendant même la publication mensuelle de ses chiffres détaillés de chômage chez les jeunes.

Le pétrole luttait également contre un dollar fort mercredi à 1,0876 dollar pour un euro (+0,27%) vers 19H10 GMT.

La devise américaine se renforçait après la publication des minutes de la Réserve fédérale (Fed) qui font état de "risques" de persistance de l'inflation. Un billet vert solide a tendance à peser sur les cours alors que le brut s'échange en dollars.

🔥 Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, s'est replié de 4% à 37,25 euros le mégawattheure (MWh), peu après avoir grimpé jusqu'à 42,66 euros le MWh.


Commenter Un dollar fort et des stocks mitigés font baisser le pétrole



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite