Menu
A+ A A-

Un dollar fort et des stocks mitigés font baisser le pétrole

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi, affaiblis par un dollar fort et après des stocks de brut américains en baisse mais une production au plus haut depuis trois ans.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en octobre, a cédé 1,69% à 83,45 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en septembre, est redescendu sous la barre des 80 dollars à 79,38 dollars, baissant de 1,98%.

"Les investisseurs ont digéré un rapport mitigé sur les stocks de pétrole brut de l'EIA et les inquiétudes grandissent quant aux perspectives de croissance mondiale", a commenté Edward Moya analyste chez Oanda.

🛢️ Les réserves commerciales hebdomadaires de pétrole brut aux États-Unis ont diminué de 6 millions de barils, selon les données publiées par l'Agence américaine d'informations sur l'énergie (EIA). C'est davantage que ce que prévoyaient les analystes ce qui a conduit les cours à augmenter un peu en cours de séance.

Mais les prix ont changé de direction au fur et à mesure de l'interprétation du rapport de l'EIA. Les réserves d'essence ont peu varié, ne fondant que de 300.000 barils en pleine saison des déplacements estivaux.

En outre, la production de brut a atteint un sommet depuis trois ans à 12,7 millions de barils par jour.

"Le rapport de l'EIA contenait un peu de tout pour les partisans d'une hausse des coûts du barils comme pour ceux qui penchent pour une baisse", a ajouté l'analyste.


M. Moya a mis en avant le fait que "la production de brut a atteint un sommet postpandémique à 12,7 millions de barils par jour et que la demande d'essence et de produits distillés" étaient des facteurs baissiers.

Pour les analystes d'Energi Danmark, "les inquiétudes autour de l'économie chinoise" restaient "le principal point d'attention sur le marché en ce moment", éclipsant "les signaux haussiers tels que la baisse des stocks aux États-Unis et des réductions de production parmi les pays" exportateurs de l'OPEP+.

"La reprise économique chinoise va devoir affronter les vagues et connaîtra une avancée tortueuse, avec inévitablement des difficultés et des problèmes", a déclaré mercredi Wang Wenbin, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Des ventes au détail à la production industrielle, le pays a publié une série de donnée décevante en début de semaine, suspendant même la publication mensuelle de ses chiffres détaillés de chômage chez les jeunes.

Le pétrole luttait également contre un dollar fort mercredi à 1,0876 dollar pour un euro (+0,27%) vers 19H10 GMT.

La devise américaine se renforçait après la publication des minutes de la Réserve fédérale (Fed) qui font état de "risques" de persistance de l'inflation. Un billet vert solide a tendance à peser sur les cours alors que le brut s'échange en dollars.

🔥 Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, s'est replié de 4% à 37,25 euros le mégawattheure (MWh), peu après avoir grimpé jusqu'à 42,66 euros le MWh.


Commenter Un dollar fort et des stocks mitigés font baisser le pétrole



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite