Menu
A+ A A-

Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au calibrage du prix plafond pour le pétrole russe ou à la décision de l'Opep dans quelques jours.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier a abandonné 2,08%, pour clôturer à 83,63 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également avec échéance en janvier, il a lui cédé 2,12%, à 76,28 dollars.

Pour Phil Flynn, de Price Futures Group, l'or noir a d'abord été refroidi par l'ajustement des prévisions météorologiques aux États-Unis, qui tablent sur un temps mois froid que prévu initialement.

Les opérateurs suivent également avec attention l'évolution de la situation en Chine, où la Commission nationale de la santé (NHC) a relevé jeudi plus de 32.000 nouveaux cas sur une journée, un record depuis le début de la pandémie.

"Des confinements qui ne disent pas leur nom sont mis en place dans des villes chinoises majeures", dont la capitale, Pékin, "ce qui va peser lourdement sur l'activité économique et, par ricochet, sur la demande" de pétrole, a prévenu Craig Erlam, d'Oanda, dans une note.

L'autre point d'attention du marché concerne les discussions autour du plafonnement du prix du pétrole russe, projet promu par les États-Unis.

Les discussions, menées sous l'égide du G7 avec l'Union européenne et l'Australie, devaient se poursuivre vendredi pour tenter d'arrêter un plafond effectif.


Une fois défini, il permettrait d'échapper à l'embargo européen sur l'assurance et le transport du pétrole russe pour peu que ce dernier soit vendu au prix plafond ou en-deçà.

Selon plusieurs médias, la fourchette discutée se situait entre 65 et 70 dollars le baril. "C'est plus que prévu", a expliqué Phil Flynn, "ce qui pourrait signifier que l'offre de pétrole ne vas pas diminuer."

L'Oural, variété russe de référence, affichait, en effet, un écart défavorable de 19 dollars par rapport au prix du Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., vendredi, selon la Bourse de Chicago (CME), ce qui le situait légèrement en-deçà de 65 dollars.

Plafonner le pétrole russe à un prix supérieur à son cours n'aurait quasiment aucune influence sur les échanges.

Dans l'attente de l'issue de ces discussions, les traders s'interrogeaient sur la stratégie de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'accord OPEP+, qui doivent se réunir le 4 décembre.

Pour les analystes de Commerzbank, si le cartel ne devrait avoir, dans les faits, réduit, en novembre, sa production que d'environ un million de barils par jour et non de deux comme annoncé en octobre, la publication de chiffres actualisés pourrait néanmoins soutenir les cours.

Par ailleurs, après que l'Arabie saoudite a démenti lundi une information du Wall Street Journal sur une possible hausse surprise de production à l'issue du prochain rassemblement OPEP+, les opérateurs s'interrogent.

"Je ne serais pas surpris s'ils décidaient de réduire leur production", pour la seconde réunion d'affilée, a avancé Phil Flynn. "Ils veulent un plancher (pour les prix) à 70 dollars et sur certains marchés, on est déjà en-dessous."

(c) AFP

Commenter Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:05

    Le pétrole baisse, les exportations russes résistent

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur déclin mardi, lestés par des exportations russes résilientes, tandis que les investisseurs désertent les actifs...

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    lundi 30 janvier 2023 à 17:25

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    lundi 30 janvier 2023 à 13:00

    ⛽️ Augmentation des prix des carburants: Le SP98 frôle les 2…

    Paris: Les tarifs des carburants continuent de grimper depuis le début de l'année en raison de la fin des subventions de l'État...

    lundi 30 janvier 2023 à 12:00

    Le pétrole hésite, une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans direction forte lundi, mais une attaque sur un site militaire iranien ainsi que l'approche de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 23:00

    Le pétrole en repli, sur des prises de profits avant la fin …

    New York: Les prix du pétrole, en hausse en première partie de séance, se sont finalement repliés vendredi, les investisseurs étant tentés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    💵 Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - 2022

    Le dimanche 15 janvier 2023

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2022.

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite