Menu
A+ A A-

Le gaz propulsé, le pétrole dans le vert

cours du petroleLondres: Les prix du gaz poursuivaient leur envol mercredi, galvanisés par la réduction des livraisons russes, quand ceux du pétrole reprenaient leur hausse après les premières données sur les réserves commerciales américaines de brut.
Vers 09H15 GMT (11H15 HEC), le TTF néerlandais, la référence du gaz naturel en Europe, évoluait à 218,130 euros le mégawattheure (MWh), en progression de 9,11%.

Les livraisons de gaz via le gazoduc Nord Stream ont, comme annoncé lundi par le géant gazier russe Gazprom, baissé mercredi matin à près de 20% des capacités du gazoduc, selon les données de l'opérateur allemand Gascade, renforçant les risques de pénurie, les nations européennes s'efforçant de reconstituer leurs réserves avant l'hiver.

Lundi, Gazprom avait annoncé qu'il allait encore diviser par deux dès mercredi ses livraisons quotidiennes via Nord Stream, invoquant une opération de maintenance sur une turbine.

Les cours du gaz européen ont atteint mercredi leur plus haut niveau depuis le 8 mars, lorsque le président américain Joe Biden avait proscrit les importations d'hydrocarbures russes.

Depuis le début de la semaine, le TTF a bondi de 35%.

Le groupe italien Eni a en parallèle annoncé avoir été informé par Gazprom que les livraisons de gaz seraient limitées à 27 millions de mètres cube mercredi, contre 34 millions "ces derniers jours".

Les 27 membres de l'UE se sont accordés mardi sur un plan prévoyant que chaque pays fasse "tout son possible" pour réduire, entre août 2022 et mars 2023, sa consommation de gaz d'au moins 15% par rapport à la moyenne des cinq dernières années sur la même période.


"Cet accord n'a pas le même mordant que le plan initial", jugent les analystes de Deutsche Bank.

"Les États peuvent limiter leurs réductions s'ils s'engagent à exporter davantage de gaz vers leurs voisins et exemptent également certaines industries des baisses demandées", expliquent-ils.

Moscou représentait jusqu'à l'an dernier quelque 40% des importations gazières de l'UE.

Côté pétrole, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre prenait 0,43%, à 104,85 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison le même mois montait quant à lui de 0,85%, à 95,79 dollars.

"Le spectre d'une pénurie d'approvisionnement découlant des limites imposées par la Russie aux livraisons de gaz en Europe" contribue à renforcer le potentiel de hausse du pétrole, explique Stephen Brennock, de PVM Energy.

Par ailleurs, le Fonds monétaire international (FMI) a jeté mardi "un froid sur tout optimisme économique persistant", note l'analyste.

La probabilité que les États-Unis échappent à une récession dans les mois à venir est faible, a estimé mardi le chef économiste du FMI, Pierre-Olivier Gourinchas.

La croissance mondiale n'est quant à elle plus attendue qu'à 3,2% en 2022, soit 0,4 point de moins que ce qui était anticipé en avril.

Les prix du brut regagnaient toutefois du terrain mercredi, au lendemain de la publication des données de l'American Petroleum Institute (API) sur les réserves commerciales de brut et d'essence aux États-Unis, faisant état d'une baisse de plus de 4 millions de barils de brut la semaine dernière.

Le marché attend désormais la publication de l'état des stocks américains de pétrole par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), réputée plus fiable que les données de l'API.

(c) AFP

Commenter Le gaz propulsé, le pétrole dans le vert



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 22 avril 2024 à 21:29

    Le pétrole en légère baisse, la prime de risque géopolitique…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant après...

    lundi 22 avril 2024 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants se stabilisent, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence se stabilisaient la semaine passée alors que le diesel était en baisse. Pour sa part, la moyenne des cours...

    lundi 22 avril 2024 à 11:50

    Le pétrole se replie, la prime de risque géopolitique baisse

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant en...

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite