Menu
A+ A A-

Le pétrole termine stable, après avoir oscillé avec les tensions en Ukraine

cours de cloture du petroleNew York: Les cours du pétrole ont oscillé mercredi, cherchant une direction après l'escalade des tensions dans la crise ukrainienne, pour terminer proche de l'équilibre.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril qui gagnait plus de 1,50% en matinée, a conclu à l'équilibre, à 96,84 dollars comme la veille.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril a grappillé 0,20% à 92,10 dollars après avoir pourtant enregistré une hausse de 1,63% en séance.

Les tensions autour de la crise en Ukraine sont allées crescendo après la révélation d'une cyberattaque "massive" touchant des sites officiels, comme celui des Affaires étrangères, ou des banques.

Dans le même temps, un soldat ukrainien a été tué mercredi par un bombardement des séparatistes prorusses sur la ligne de front dans l'est de l'Ukraine, a annoncé l'armée.

L'Union européenne a convoqué en urgence un sommet des dirigeants des 27 pays de l'UE jeudi soir à Bruxelles.

La Russie a promis une riposte "forte" et "douloureuse" aux sanctions américaines annoncées par Washington après la reconnaissance par Moscou des régions séparatistes d'Ukraine.

"Il existe (...) un risque que la Russie réplique aux sanctions en réduisant ses livraisons de son propre chef", avance Carsten Fritsch, de Commerzbank.


La Russie est l'un des premiers producteurs mondiaux de gaz et de pétrole.

"La Russie a toujours été un fournisseur fiable de pétrole, même au plus fort de la guerre froide", relevaient les analystes des marchés des matières premières de JPMorgan dans une note mercredi.

"Mais si le marché commence à penser que les choses peuvent changer et que la Russie pourrait prendre des mesures de rétorsion en réduisant ses exportations d'énergie (...), le prix du Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. pourrait atteindre 115 dollars le baril au deuxième trimestre de 2022 et 105 dollars au troisième", estiment-ils.

Le marché pétrolier était aussi "pris entre les inquiétudes concernant la perte de pétrole russe et les préoccupations concernant le retour du pétrole iranien sur le marché", indiquait Chris Low, économiste en chef pour FHN Financial.

Les négociations à Vienne ont atteint un stade "critique" et quelques questions "importantes" restent à régler, a estimé mercredi le chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir-Abdollahian.

La conclusion d'un accord pourrait ouvrir la porte à un éventuel retour des exportations de pétrole iranien.

Un pétrole supplémentaire en provenance d'Iran - dont la participation au marché est fortement réduite depuis 2018 et le rétablissement des sanctions économiques américaines par l'administration de Donald Trump - devrait soulager la situation de l'offre sur le marché pétrolier.

Mais selon Edward Moya de Oanda, "même si un accord sur le nucléaire iranien est conclu, il faudra des mois pour augmenter la production".

(c) AFP

Commenter Le pétrole termine stable, après avoir oscillé avec les tensions en Ukraine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 06 octobre 2022 à 21:30

    La Maison Blanche pèse sa réponse après la baisse de product…

    A bord d'Air Force One: La Maison Blanche a assuré jeudi examiner "toutes les options sur la table" après la décision de...

    jeudi 06 octobre 2022 à 13:20

    La baisse de production de l'Opep+ "stabilisera le marc…

    Moscou: Le Kremlin a estimé jeudi que la baisse drastique de production de l'Opep+ annoncée la veille "stabilisera le marché pétrolier", après...

    jeudi 06 octobre 2022 à 11:59

    Le pétrole en petite hausse après la coupe drastique de l'Op…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, au lendemain de la décision de l'Opep+ de réduire drastiquement son objectif...

    mercredi 05 octobre 2022 à 21:13

    Le pétrole grimpe encore après les coupes de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur progression mercredi, après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

    mercredi 05 octobre 2022 à 19:02

    Un plafonnement du prix du pétrole russe aurait un "eff…

    Moscou: Le vice-Premier ministre russe en charge de l'Energie, Alexandre Novak, a fustigé mercredi tout plafonnement du prix du pétrole russe qui...

    mercredi 05 octobre 2022 à 18:47

    Biden critique la baisse de production "à courte vue…

    Washington: Le président américain Joe Biden a vivement critiqué mercredi la baisse drastique de production de pétrole annoncée par l'Opep+, qui est...

    mercredi 05 octobre 2022 à 17:41

    🛢️USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont nettement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés mercredi par...

    mercredi 05 octobre 2022 à 17:16

    L'Opep+ sabre ses quotas de production pour soutenir les pri…

    Vienne: L'Opep+, de retour à Vienne mercredi pour la première fois depuis mars 2020, a voulu marquer le coup: elle a décidé...

    mercredi 05 octobre 2022 à 15:59

    L'Opep+, en conclave à Vienne, prête à tailler dans le vif

    Vienne: L'Opep+, de retour à Vienne mercredi pour la première fois depuis mars 2020, veut marquer le coup: au menu, une baisse...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite