Menu
A+ A A-

Climat: l'AIE presse le secteur pétrolier d'agir sur les fuites de méthane

prix du petrole ParisParis: Après une baisse de ses émissions de méthane l'an dernier en raison de la crise, l'AIE a pressé lundi l'industrie des hydrocarbures d'agir pour éviter un rebond de ce gaz très nocif pour le climat.
"La tâche pour l'industrie pétrolière et gazière est maintenant de s'assurer qu'il n'y ait pas de résurgence des émissions de méthane, même avec la reprise économique mondiale, et que 2019 reste comme leur pic historique", a déclaré le directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

Ce gaz possède un effet réchauffant sur le climat bien plus important que le CO2. Outre l'agriculture, ses émissions proviennent pour bonne partie des fuites liées à l'industrie pétrolière et gazière.

Pourtant, le problème du méthane "n'attire malheureusement pas assez l'attention", a regretté M. Birol lors d'une conférence de presse.

Les émissions de méthane du secteur du pétrole et du gaz ont chuté de 10% l'an dernier mais c'est en raison de la baisse de la production face à la crise du Covid-19 plus que de la lutte contre les fuites, souligne l'AIE.

"Ces émissions pourraient rebondir fortement sans action plus forte des entreprises, des décideurs politiques et des régulateurs", prévient-elle dans un rapport consacré au sujet, alors que la production pétrolière doit rebondir cette année avec la reprise économique et l'arrivée des vaccins.

"Il n'y a pas de bonne raison pour permettre à ces fuites nocives de continuer et il y a toutes les bonnes raisons pour les opérateurs responsables de s'assurer qu'elle soient résolues", a insisté Fatih Birol.


Données fiables

L'AIE souligne que les opérateurs ont aussi un intérêt économique à agir, en valorisant le gaz plutôt qu'en le laissant s'échapper, sans parler des risques pour leur réputation.

Fatih Birol a remarqué que ce problème posait aussi un pur risque "commercial" pour les producteurs d'hydrocarbures, confrontés à des clients et des investisseurs de plus en plus soucieux de l'impact environnemental du secteur.

Les entreprises semblent d'ailleurs conscientes du problème: le méthane figure en bonne place au menu de l'Oil and gas climate initiative (OGCI), une alliance qui regroupe nombre de géants du secteur pour améliorer leur bilan climatique.

L'AIE, qui conseille des pays développés sur leur politique énergétique, ne presse pas seulement les entreprises d'agir mais aussi les responsables politiques.

"Les politiques gouvernementales ont aussi un rôle important: pour inciter les entreprises à agir rapidement, pour pousser à la transparence et à des améliorations de la performance, et en soutenant l'innovation pour obtenir des résultats", a estimé M. Birol.

L'AIE publie ainsi une "feuille de route" réglementaire pour aider les pays à agir, ainsi que des données. Le "manque de données fiables" a longtemps été un problème, a reconnu Fatih Birol.

Dans un article paru en février 2020 dans la revue Nature, des scientifiques avaient estimé que les émissions de méthane d'origine humaine avaient été jusqu'à présent largement sous-estimées, de 25 à 40%.

Les chiffres de l'AIE montrent que l'industrie du pétrole et du gaz a émis 72 millions tonnes de méthane l'an dernier, l'équivalent des émissions de CO2 liées à l'énergie de l'ensemble de l'Union européenne.

Les premiers émetteurs mondiaux sont la Russie (près de 14 millions de tonnes) suivis par les États-Unis (11,8 millions).

L'AIE a pressé les gouvernements de se saisir du problème avant la tenue de la COP26 à Glasgow en novembre. Fatih Birol s'est félicité que nombre de gouvernements adoptent des objectifs de réduction du CO2 dans leurs objectifs de neutralité carbone mais souhaite qu'ils intègrent désormais également des cibles pour le méthane.

(c) AFP

Commenter Climat: l'AIE presse le secteur pétrolier d'agir sur les fuites de méthane


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 08 mars 2021 à 12:23

    Le pétrole repasse 70 dollars après un tir sur des installat…

    Hong Kong: Les prix du pétrole ont poursuivi leur ascension lundi matin, le Brent dépassant brièvement 70 dollars le baril, dopé par...

    lundi 08 mars 2021 à 11:19

    Pétrole: le baril de Brent franchit la barre des 70 dollars

    Hong kong: Le cours du Brent a franchi lundi la barre des 70 dollars pour la première fois depuis janvier 2020, après...

    lundi 08 mars 2021 à 06:23

    Pétrole: le baril de Brent franchit la barre des 70 dollars

    Hong kong: Le cours du Brent a franchi lundi la barre des 70 dollars pour la première fois depuis mai 2019, après...

    vendredi 05 mars 2021 à 21:30

    Les prix du pétrole finissent à leur plus haut en près de 2 …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont atteint vendredi de nouveaux sommets de clôture en près de deux ans, portés par...

    vendredi 05 mars 2021 à 12:26

    Le pétrole finit la semaine en trombe porté par l'approche p…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée vendredi pour atteindre de nouveaux records en plus d'un an, une hausse alimentée...

    jeudi 04 mars 2021 à 21:45

    Le pétrole gagne jusqu'à 5%, porté par la prudence de l'Opep…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont fortement appréciés jeudi, nourris par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

    jeudi 04 mars 2021 à 19:30

    Pétrole: l'Opep+ conserve une ligne prudente malgré le retou…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés, connus sous l'acronyme Opep+, ont adopté jeudi une...

    jeudi 04 mars 2021 à 17:22

    Le pétrole gagne 5%, rumeurs de maintien des coupes par l'Op…

    Londres: Les prix du pétrole s'appréciaient fortement jeudi, nourris par des rumeurs selon lesquelles l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et...

    jeudi 04 mars 2021 à 16:28

    Pétrole: début des pourparlers au sein d'un Opep+ face à une…

    Londres: Les membres de l'Opep+ ont débuté jeudi leurs discussions à huis clos pour décider des prochaines coupes de production d'or noir...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 1 mars 2021 A respectivement 67,70 dollars le baril de Brent et 63,81 dollars le baril de WTI, les deux contrats de référence avaient touché jeudi des niveaux plus vus depuis le 8 janvier 2020, avant de se replier vendredi.

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite