Menu
A+ A A-

Le pétrole lesté par la hausse des stocks et de la production aux USA

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a nettement baissé mercredi après l'annonce d'une forte hausse des stocks de brut et de produits raffinés aux Etats-Unis ainsi que d'un nouveau record côté production, signes d'une offre abondante dans le pays.
Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juillet a reculé de 79 cents à 64,73 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a terminé à 75,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 2 cents par rapport à la clôture de mardi.

"Le marché a été très clairement guidé par le rapport hebdomadaire officiel sur le niveau des réserves de pétrole aux États-Unis, ce qui explique la différence entre le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et le Brent", a souligné Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Selon ce document de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) diffusé en cours de séance, les réserves de brut ont augmenté de 2,1 millions de barils lors de la semaine achevée le 1er juin, alors même que les analystes attendaient une baisse.

Les réserves d'essence ont elles augmenté de 4,6 millions de barils et celles de fioul de chauffage et de gazole ont progressé de 2,2 millions, soit bien plus qu'anticipé.

Parallèlement, la production de brut a, pour la 15e semaine de suite, grimpé à un nouveau record depuis que ces chiffres ont commencé à être compilés en 1983, les États-Unis extrayant en moyenne 10,80 millions de barils par jour (mb/j).

Les raffineries, qui bénéficient actuellement de marges élevées, cherchent à en profiter et ont accéléré la cadence en fonctionnant à 95,4% de leurs capacités.

La persistance de risques géopolitiques pour l'approvisionnement en or noir a limité le repli des cours du Brent.

L'attention des marchés se tournait notamment vers l'Iran, alors que les exportations du pays vont être mises à mal par le retrait américain de l'accord de 2015 sur le nucléaire.

"Les efforts de l'Union européenne pour obtenir des États-Unis des permissions pour faire affaire avec l'Iran risquent fort d'être mises à mal par les dernières annonces du pays", ont commenté les analystes de Commerzbank en faisant référence à l'annonce par Téhéran de la mise en route d'un plan visant à augmenter sa capacité à enrichir l'uranium.

Du côté du Venezuela, autre grand pays producteur de brut, le marché digérait encore mercredi les informations de presse selon lesquelles le groupe public PDVSA n'allait pas être en mesure de respecter ses engagements auprès de certains de ses clients en juin faute d'une production suffisante.


(c) AFP

Commenter Le pétrole lesté par la hausse des stocks et de la production aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 22 janvier 2019 à 05:03

    Le pétrole recule en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, plombés par l'annonce d'un taux de croissance en Chine, la deuxième économie mondiale...

    lundi 21 janvier 2019 à 17:45

    Les prix des carburants poursuivent leur hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

    lundi 21 janvier 2019 à 12:46

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers brut recul…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches comme ceux des pétroliers chargés de brut ont baissé la semaine dernière, tandis...

    lundi 21 janvier 2019 à 12:13

    Le pétrole hésite, la croissance chinoise s'essouffle

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient lundi en cours d'échanges européens, le rebond enregistré depuis le début de l'année s'essoufflant avec...

    lundi 21 janvier 2019 à 04:56

    Le pétrole à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, profitant de l'embellie boursière, mais les gains demeuraient limités...

    vendredi 18 janvier 2019 à 21:55

    Le pétrole aidé par l'espoir d'avancées dans les négociation…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse vendredi, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution...

    vendredi 18 janvier 2019 à 12:07

    Le pétrole remonte, le marché optimiste sur les négociations…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution du conflit...

    vendredi 18 janvier 2019 à 10:38

    Pétrole: l'équilibrage du marché risque de prendre du temps …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a prévenu vendredi que le rééquilibrage du marché du pétrole risquait de s'apparenter à un "marathon...

    vendredi 18 janvier 2019 à 04:25

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en Asie, portés par une réduction de la production de l'Opep et des informations sur...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 18 janvier 2019 AIE L'AIE table sur un cours du baril de Brent à 61 dollars en moyenne pour 2019, après 71 dollars en 2018, soit une baisse de 14%.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite