Menu
A+ A A-

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France touchées par des suppressions de postes

prix du petrole ParisParis: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le nombre d'entités concernées par des suppressions de postes sur le territoire, a-t-on appris mardi de sources concordantes.
La direction du groupe franco-américain a confirmé à l'AFP l'annonce "en juillet" d'un PSE "concernant les entités STS et SPS", mais a souligné qu'elle "ne peut pas dire encore sur combien de postes cela va porter". Selon une source syndicale, "un tiers des effectifs" pourrait être concerné.

"Nous essayons au maximum de limiter l'impact et de préserver l'emploi", notamment via des reclassements en interne, a assuré l'entreprise.

Dans un communiqué, la CFE-CGC a indiqué que la direction avait annoncé en mai "une réorganisation mondiale" et "en-dehors de tout contexte légal, entamé un processus de transferts de salariés vers des postes à l'international". "Des dizaines de transferts ont eu lieu", selon le syndicat.

"En réaction à ces transferts", pour lesquels ils n'ont "jamais été consultés", les élus au comité d'entreprise de l'entité STS et la CFE-CGC ont assigné en référé la direction en justice. L'audience au tribunal de grande instance de Nanterre s'est tenue le 2 août et le jugement est attendu mercredi, a précisé à l'AFP la CFE-CGC.

"Sous la menace d'une sanction judiciaire", la direction "a finalement confirmé l'ouverture d'un projet de réorganisation", selon le communiqué. Et elle a lancé "en septembre" un PSE dans les entités STS et SPS, a ajouté la source syndicale.

Une troisième entité, Etudes et productions, est déjà visée par un plan portant sur 117 suppressions selon la direction, 122 d'après l'intersyndicale CFDT, CGT, CFE-CGC.

Pour expliquer ces PSE, l'entreprise invoque une forte baisse de son activité provoquée par la "grosse crise" du secteur depuis trois ans et la chute prolongée des cours du pétrole.

Schlumberger a vu son chiffre d'affaires presque divisé par deux entre 2014 et 2016, à 27,8 milliards de dollars, et il est passé sur la même période d'un bénéfice net de 5,43 milliards en 2014 à une perte nette de 1,69 milliard en 2016.

(c) AFP

Commenter Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France touchées par des suppressions de postes


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 05 mars 2021 à 21:30

    Les prix du pétrole finissent à leur plus haut en près de 2 …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont atteint vendredi de nouveaux sommets de clôture en près de deux ans, portés par...

    vendredi 05 mars 2021 à 12:26

    Le pétrole finit la semaine en trombe porté par l'approche p…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée vendredi pour atteindre de nouveaux records en plus d'un an, une hausse alimentée...

    jeudi 04 mars 2021 à 21:45

    Le pétrole gagne jusqu'à 5%, porté par la prudence de l'Opep…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont fortement appréciés jeudi, nourris par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

    jeudi 04 mars 2021 à 19:30

    Pétrole: l'Opep+ conserve une ligne prudente malgré le retou…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés, connus sous l'acronyme Opep+, ont adopté jeudi une...

    jeudi 04 mars 2021 à 17:22

    Le pétrole gagne 5%, rumeurs de maintien des coupes par l'Op…

    Londres: Les prix du pétrole s'appréciaient fortement jeudi, nourris par des rumeurs selon lesquelles l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et...

    jeudi 04 mars 2021 à 16:28

    Pétrole: début des pourparlers au sein d'un Opep+ face à une…

    Londres: Les membres de l'Opep+ ont débuté jeudi leurs discussions à huis clos pour décider des prochaines coupes de production d'or noir...

    jeudi 04 mars 2021 à 12:56

    Le pétrole secoué avant le début du sommet de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient agités en début de séance européenne jeudi, les investisseurs cherchant à anticiper les décisions de l'Opep+...

    jeudi 04 mars 2021 à 06:28

    L'Opep+ face à une équation à plusieurs inconnues

    Londres: Les membres de l'Opep+ se retrouvent jeudi pour décider des prochaines coupes de production d'or noir alors que l'entente entre la...

    mercredi 03 mars 2021 à 21:18

    Le pétrole accélère après les stocks américains et avant l'O…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement avancé mercredi, après un accès de faiblesse la veille, galvanisés par une chute...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 1 mars 2021 A respectivement 67,70 dollars le baril de Brent et 63,81 dollars le baril de WTI, les deux contrats de référence avaient touché jeudi des niveaux plus vus depuis le 8 janvier 2020, avant de se replier vendredi.

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite