Menu
A+ A A-

Services pétroliers: John Wood veut acquérir Amec Foster pour 2,5 mds EUR

prix du petrole LondresLondres: Le groupe britannique de services pétroliers John Wood s'apprête à acquérir son concurrent et compatriote Amec Foster Wheeler, une transaction acceptée par ce dernier qui le valoriserait à hauteur de 2,5 milliards d'euros, selon un communiqué commun publié lundi.
Les conseils d'administration de John Wood Group et d'Amec Foster Wheeler ont annoncé s'être entendus sur une offre du premier sur le second, entièrement réalisée sous la forme d'un échange d'action.

Les actionnaires d'Amec Foster recevraient chacun 0,75 action du nouveau groupe John Wood pour chacun de leur titre Amec Foster, ce qui valoriserait le capital de ce dernier à 2,2 milliards de livres (2,5 milliards d'euros).

Cette offre, qui doit être encore votée par la majorité des actionnaires de John Wood et par 75% des actionnaires d'Amec Foster, représente une prime de 28,7% par rapport à la valeur moyenne de l'action Amec Foster lors des 30 jours de cotation précédent le 10 mars.

Le titre Amec Foster s'envolait de 14,68% à 561 pence à la Bourse de Londres lundi vers 11H30 GMT, tandis que l'action John Wood montait de 4,12% à 783 pence dans le même temps.

En acquérant Amec Foster, John Wood va élargir sa présence au-delà des seuls services pétroliers, pour embrasser les activités de sa cible dans la chimie, les énergies renouvelables, l'industrie et les mines.

Créé en 2014 lorsque le britannique Amec avait acquis l'américain Foster Wheeler pour 3,3 milliards de dollars, Amec Foster Wheeler connaît des temps difficiles au moment où les prix du pétrole peinent à franchement remonter, poussant les majors donneuses d'ordre à réduire leurs investissements.

Lundi, Amec Foster a publié un rapport d'activité faisant état d'une chute de 8% de son chiffre d'affaires 2016 à périmètre constant, à 5,44 milliards de livres (6,2 milliards d'euros) et de 15% de son bénéfice opérationnel, à 318 millions de livres (362 millions d'euros).

Il a prévenu en outre que ses revenus tirés du pétrole et du gaz diminueraient encore en 2017. Il a précisé avoir suspendu, du fait de l'offre proposée par John Wood, un projet d'augmentation de capital de 500 millions de livres qu'il s'apprêtait à déposer.

L'an passé, John Wood a lui aussi souffert de la faiblesse du pétrole, son chiffre d'affaires baissant de 15,7% à quelque 5 milliards de dollars (4,7 milliards de livres), tandis que son bénéfice brut d'exploitation (Ebita) chutait de 23% à 363 millions de dollars.

L'acquéreur et sa cible emploient respectivement quelque 28.000 et 34.000 personnes dans le monde. Le conseil d'administration de John Wood a prévenu qu'une "restructuration" serait mise en oeuvre après l'acquisition, afin d'atteindre un objectif de réduction de coût de 110 millions de livres par an.

(c) AFP

Commenter Services pétroliers: John Wood veut acquérir Amec Foster pour 2,5 mds EUR


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2019 à 12:33

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication officielle hebdomadaire sur les stocks américains, un rapport...

    mercredi 22 mai 2019 à 05:45

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, après des estimations faisant état d'une hausse surprise des...

    mardi 21 mai 2019 à 21:56

    Les prix du pétrole divergent dans un marché hésitant

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi alors que les investisseurs ont hésité entre les nombreux sujets agitant les...

    mardi 21 mai 2019 à 12:26

    Le pétrole hésite, entre tensions commerciales et risque géo…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi sans entrain en cours d'échanges européens alors que les investisseurs s'inquiétaient à la fois du...

    mardi 21 mai 2019 à 06:40

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, après que Ryad eut appelé à prolonger un accord...

    lundi 20 mai 2019 à 21:54

    Le pétrole hésite à la clôture, l'Arabie saoudite veut pours…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en ordre dispersé lundi après un appel de l'Arabie saoudite à prolonger un...

    lundi 20 mai 2019 à 13:21

    Frets maritimes: les frets secs grimpent, les pétroliers sta…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont grimpé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers sont restés...

    lundi 20 mai 2019 à 12:45

    Le pétrole grimpe, l'Arabie saoudite campe sur ses positions…

    Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens après un appel de l'Arabie saoudite à prolonger l'accord de limitation...

    lundi 20 mai 2019 à 11:41

    Les prix des carburants se maintiennent à un niveau élevé

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises se sont maintenus à un niveau élevé la semaine dernière, après 6 mois de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 1 mai 2019 Le secteur pétrolier a flanché du fait d'un net recul des cours du pétrole dans la foulée de la publication d'un bond des stocks américains. BP a perdu 1,25% et Royal Dutch Shell 1,44%.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite