Menu
A+ A A-

Les pays non-membres de l'OPEP discutent d'une réduction de la production

prix du petrole vienneVienne: Les responsables de l'OPEP discutent à Vienne avec la Russie et d'autres pays n'appartenant pas à l'organisation afin d'envisager un plan de réduction de l'offre de pétrole en vue de diminuer la surproduction et d'augmenter les prix.
La procédure de rétablissement a pris trop de temps et nous ne pouvons prendre le risque de retarder l'ajustement plus longtemps a affirmé Mohamed Barkindo, secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, prenant la parole à l'ouverture des débats de cette rencontre technique annoncée.

Aussi, nous pourrions attendre un maximum d'engagement de tous les membres et non-membres de l'OPEP dans ce but et nous en attendons pas moins dans la mesure où c'est notre engagement, non seulement pour nos pays membres mais pour la communauté dans son ensemble a-t-il dit.

La délégation russe s'est refusé à tout commentaire avant la réunion. Mais l'OPEP et la Russie - principal producteur de pétrole avec l'Arabie saoudite - ont tenu plusieurs réunions recemment afin de resserrer leur coopération pour diminuer la volatilité des prix.

Il y a un besoin pressant et urgent d'accélérer le rééquilibrage a dit le ministre russe de l'energie, Alexander Novak, lors d'une récente visite à Vienne. D'autres pays non-membres de l'OPEP participent à cette réunion technique venant notamment d'Oman, de Bolivie et d'Azerbaijan.

Nous allons discuter des positions connues des pays, d'abord pour tous les pays de l'OPEP a dit à la presse le ministre azerbaijanais de l'energie, Natig Aliyev, à Vienne. Certaines mesures doivent être prises pour stabiliser le marché a-t-il ajouté.

Vendredi, les pays membres, menés par l'Arabie Saoudite, se sont réunis afin d'envisager les détails du plan destiné à être adopté lors du sommet de fin novembre.

De façon surprenante, le cartel s'est entendu le mois dernier pour réduire la production de 750.000 barils/jour afin de la maintenir entre 32,5 et 33 millions de B/J.

Cette annonce, première du genre depuis 2008, a fait monter les prix. Depuis deux ans la production a dépassé la demande, entrainant une chute des prix, parfois supèrieurs à 100$ le baril en juin 2014 pour descendre à moins de 30$ en Fevrier dernier.

Les prix se maintiennent actuellement aux environs de 50$ le baril, encore trop bas pour assurer les revenus des pays qui en dépendent. Mais des obstacles subsistent à un nouvel accord tant que des pays membres de l'OPEP refusent de réduire leurs productions.

L'Iran, principal rival de l'Arabie saoudite dans la région, s'est exempté de toute réduction sa production souffrant encore des sanctions économiques occidentales qui l'ont paralysée avant d'être levées seulement en Janvier.

L'Irak a également anoncé qu'elle ne participerait pas à un accord car elle est engagée dans une guerre contre l'Etat islamique. Cela pourrait enrayer tout accord à l'OPEP, estiment certains analystes.

(c) AFP

Commenter Les pays non-membres de l'OPEP discutent d'une réduction de la production


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 juillet 2021 à 22:50

    Le pétrole consolide, entre demande soutenue et crainte du C…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini en légère hausse vendredi, dans un marché calme qui a consolidé ses positions...

    vendredi 23 juillet 2021 à 11:42

    Le pétrole fait du sur place après avoir recouvré ses pertes…

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient proches de l'équilibre vendredi, les investisseurs semblant faire une pause après avoir rattrapé durant la semaine...

    vendredi 23 juillet 2021 à 06:47

    La société chinoise CCPC joue un rôle central dans le commer…

    Londres: Une société de logistique chinoise est devenue un acteur central dans l'approvisionnement en pétrole en provenance d'Iran et du Venezuela, même après avoir...

    jeudi 22 juillet 2021 à 21:51

    Le pétrole poursuit sur sa lancée, tiré par la demande

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont poursuivi jeudi leur progression amorcée après la correction de lundi, soutenus par une demande...

    jeudi 22 juillet 2021 à 12:00

    Le pétrole progresse malgré la hausse des stocks américains …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse jeudi, le marché ignorant ostensiblement des stocks de brut en hausse aux Etats-Unis et...

    jeudi 22 juillet 2021 à 11:16

    Technip Energies prévoit une marge accrue cette année

    Paris: Technip Energies, société d'ingénierie et de services dans l'énergie, revoit à la hausse ses prévisions de marge pour l'année, au vu...

    mercredi 21 juillet 2021 à 22:07

    Le pétrole finit en hausse, le rebond des marchés prime sur …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé la séance de mercredi en forte hausse, malgré la remontée surprise des stocks...

    mercredi 21 juillet 2021 à 18:15

    USA: remontée inattendue des stocks de pétrole brut, les cou…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont rebondi la semaine dernière, a indiqué mercredi l'Agence américaine d'information sur...

    mercredi 21 juillet 2021 à 12:05

    Le pétrole poursuit sa reprise, les stocks américains attend…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi avant la publication par l'EIA de stocks de pétrole brut aux Etats-Unis, attendus...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 13 juillet 2021 La demande mondiale de pétrole a continué à croître en juin avec la reprise économique, a annoncé mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), pour atteindre désormais 96,8 millions de barils par jour. A ce rythme, la demande mondiale, qui s'était effondrée avec la pandémie de Covid-19, devrait dépasser les niveaux d'avant la crise d'ici la fin 2022, selon elle.

    En mai 2021, le prix du pétrole se redresse

    Le vendredi 25 juin 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2021, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après −1,5 % en avril). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+3,9 % après +5,2 %), à l’image des matières premières alimentaires (+1,8 % après +6,8 %). En revanche, les prix des matières premières industrielles accélèrent (+6,5 % après +3,2 %). Le prix du pétrole se redresse En mai 2021, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se redresse (+4,3 % après −1,5  %), s’établissant à 56.4 € en moyenne par...

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite