Menu
A+ A A-

Le pétrole monte, les investisseurs croyant moins au Brexit

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont monté jeudi, obéissant à l'optimisme général des marchés financiers sur un maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne au moment où les Britanniques votaient sur le sujet.
Le cours du baril de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en août a gagné 98 cents à 50,11 dollars sur le New York Mercantile Exchange, effaçant entièrement sa baisse de la veille.

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a avancé de 1,03 dollar à 50,91 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Si les cours ont monté aujourd'hui, c'est qu'il y a moins d'inquiétudes sur un Brexit, a estimé Phil Flynn, de Price Futures Group.

Des millions de Britanniques votaient jeudi sur leur appartenance à l'Union européenne et, même si ce scrutin aux enjeux énormes était suivi avec fébrilité à travers le monde, les investisseurs se montraient plutôt optimistes après que le tout dernier sondage en date a donné l'avantage au camp du maintien.

Le marché semble mieux gérer cette histoire de Brexit, ce qui lui redonne de l'élan, alors qu'il avait baissé hier sur fond d'inquiétude quant aux perspectives de demande à cause des incertitudes sur le scrutin, a insisté M. Flynn.

Cet optimisme favorisait par ailleurs l'euro par rapport au dollar et l'affaiblissement du billet vert bénéficiait en retour au marché pétrolier, car il est libellé en monnaie américaine et en devient donc plus intéressant.

On ne peut pas savoir si les Bourses et les devises vont pouvoir se maintenir à ces niveaux, mais, pour l'heure, la tendance des marchés semble alimenter l'appétit pour le risque, ce qui soutient les cours pétroliers, a renchéri dans une note Tim Evans, de Citi.

Dans ce contexte, l'actualité du marché pétrolier passait au second plan, même si des observateurs estimaient que certains investisseurs réévaluaient plus favorablement des chiffres publiés la veille par le département américain de l'Energie (DoE) sur l'état de l'offre aux Etats-Unis.

- Victoire de l'Opep ?

Le marché pétrolier n'avait pas salué mercredi l'annonce par le DoE d'une baisse bien moindre que prévu des stocks de brut la semaine précédente, d'autant que les réserves d'essence avaient monté.

Mais si on regarde les chiffres sur la production, elle a encore baissé de 39.000 barils par jour (b/j), a nuancé James Williams, de WTRG Economics, soulignant que cela représentait une chute de plus de 900.000 b/j depuis un an.

Le déclin persistant de la production américaine est une lueur d'espoir depuis le printemps pour des investisseurs toujours soucieux de la quantité élevée d'or noir à travers le monde.

Néanmoins, certains analystes s'inquiètent de voir le nombre de puits actifs aux Etats-Unis commencer à augmenter de semaine en semaine après avoir chuté pendant plus d'un an, ce que certains interprètent comme le signe avancé de rebond de la production.

La production ne va pas s'arrêter de baisser parce que le décompte des puits rebondit un peu, a minimisé M. Williams. On est bien en-dessous de ce qui permettrait de faire repartir la production en hausse: pour cela il en faudrait le double.

Pour lui, la baisse durable de la production américaine validait la stratégie de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui s'abstient depuis la fin 2014 d'abaisser sa production dans l'objectif plus ou moins avoué de réduire la concurrence internationale par de bas prix.

Enfin, parmi les éléments favorables dans les chiffres du DoE, la demande d'essence a atteint la semaine dernière un niveau sans précédent aux Etats-Unis, a noté M. Flynn.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte, les investisseurs croyant moins au Brexit


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 décembre 2018 à 16:09

    Le pétrole se reprend après une journée noire

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens sans pour autant récupérer ses lourdes pertes de la veille, provoquées...

    mercredi 19 décembre 2018 à 12:16

    Le pétrole se stabilise après sa chute de la veille

    Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une journée noire alimentée par les craintes de...

    mercredi 19 décembre 2018 à 10:09

    Norvège: la production de pétrole en légère hausse en novemb…

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a légèrement augmenté en novembre mais moins qu'attendu, selon...

    mercredi 19 décembre 2018 à 03:23

    Le pétrole peine à rebondir en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole peinaient à rebondir mercredi en Asie après avoir plongé à des niveaux plus vus depuis plus d'un...

    mardi 18 décembre 2018 à 23:19

    Face à la crise économique, l'Equateur augmente le prix de l…

    Quito: L'Equateur va augmenter le prix de l'essence et supprimer 25.000 postes vacants dans la fonction publique pour faire face à la...

    mardi 18 décembre 2018 à 21:03

    Le pétrole chute de 6,6% à New York, à son plus bas en 15 mo…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont dégringolé mardi à New York comme à Londres, continuant à plonger alors que la...

    mardi 18 décembre 2018 à 20:09

    Canada: aide fédérale de 1,2 milliard de dollars à l'industr…

    Ottawa: Le gouvernement du Canada a annoncé mardi un plan d'aide de 1,2 milliard de dollars américains à l'industrie pétrolière et gazière...

    mardi 18 décembre 2018 à 19:39

    Face à la crainte d'une offre trop abondante, le pétrole per…

    New York: Les cours du pétrole plongeaient de 5% à New York mardi, plombés par la crainte de voir la production d'or...

    mardi 18 décembre 2018 à 17:29

    L'Assemblée nationale valide le gel des taxes sur les carbur…

    Paris: L'Assemblée nationale a validé mardi le gel des taxes sur les carburants jusqu'en 2022, qu'avait déjà voté le Sénat dans le...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite