Menu
A+ A A-

Des inquiétudes sur la demande américaine en essence pèsent sur les prix du pétrole

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, plombés par des craintes sur la demande en essence aux Etats-Unis après une nette augmentation des réserves cette semaine, dans un contexte géopolitique qui restait toutefois tendu.
Vers 13H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre cédait 57 cents, à 101,50 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les opérateurs procèdent à des ajustements après une augmentation des prix jugée exagérée à la suite de la publication mercredi du rapport hebdomadaire sur les stocks de brut et de produits pétroliers aux Etats-Unis, a expliqué Bob Yawger, de Mizuho Securities.

L'annonce d'une chute plus importante que prévu des réserves d'or noir, de 4 millions de barils, après une contraction de 13 millions de barils depuis la mi-juin, avait initialement dopé les cours du WTI.

L'attention du marché se dirige maintenant vers une demande molle en produits pétroliers aux Etats-Unis, a relevé Matt Smith, de Schneider Electric.

La demande en essence a diminué de 1,0% en glissement annuel au cours de la semaine achevée le 18 juillet, tandis que celle de produits distillés, dont le gazole et fioul de chauffage, a chuté de 6,2% cette semaine-là.

En outre, dans un contexte de très forte activité des raffineries, les stocks d'essence ont bondi de 3,4 millions de barils, soit quatre fois plus qu'anticipé.

Les raffineries américaines maintiennent depuis la semaine précédente une cadence de presque 94% de leur capacité, un niveau jamais vu depuis août 2005, selon les analystes.

Dans le sillage de ces chiffres, les prix de l'essence ont plongé jeudi sur le marché à terme, avant de rebondir le lendemain, affectant à leur tour les prix du brut en fin de semaine.

Par ailleurs, bien que très vives, les tensions géopolitiques ne montrent pour l'instant pas de signes d'escalade et ne se propagent pas pour l'instant comme on l'avait craint, notamment au Proche-Orient, a relevé M. Yawger.

Les opérateurs restaient toutefois attentifs aux derniers développements dans la crise ukrainienne, craignant que des sanctions accrues contre la Russie n'entraînent des perturbations dans l'acheminement de l'offre de cet acteur énergétique mondial crucial.

Environ 30% des importations européennes de gaz et de pétrole proviennent de Russie.

L'Union européenne (UE) a nettement élargi jeudi ses sanctions ciblées contre Moscou, en ajoutant à sa liste noire 15 personnalités et 18 entités accusées de soutenir les séparatistes dans l'est de l'Ukraine. La liste doit être publiée vendredi en cours d'échanges au Journal officiel de l'UE.







Commenter Des inquiétudes sur la demande américaine en essence pèsent sur les prix du pétrole



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite