Menu
A+ A A-

Le pétrole en repli après le gonflement des stocks américains

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé mercredi après le gonflement des stocks de pétrole brut américain tandis que le cours du gaz européen a poursuivi sa baisse en raison d'un temps doux et de stocks confortables en UE.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en avril, a cédé 1,41% à 81,60 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en mars, a perdu 1,57% à 76,64 dollars.

🛢️ L'accumulation des stocks de brut aux États-Unis bien supérieure aux attentes a fait reculer les cours.

Durant la semaine achevée le 9 février, les stocks américains de brut ont bondi de 12 millions de barils alors que les analystes prévoyaient en moyenne une hausse de 3,35 millions de barils, selon un consensus établi par Bloomberg News.

Les réserves d'essence quant à elles ont baissé de 3,7 millions de barils mais la demande de carburant a toutefois déçu.

"Le gonflement des stocks de brut s'explique par le faible taux d'utilisation des raffineries", en pleine saison de maintenance de ces équipements, ce qui s'est traduit par davantage de brut non traité et donc davantage de stocks, a expliqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

"Par ailleurs, bien que nous ayons vu une baisse des réserves d'essence et de gasoil, le marché a été déçu par la demande hebdomadaire qui est en repli, ce qui a mis davantage de pression sur les cours", a indiqué l'analyste à l'AFP.

"Le marché pétrolier continue d'être impacté par les événements au Proche-Orient qui peuvent conduire à une rupture d'approvisionnement et d'un autre côté, le marché fait face à une croissance décevante de la demande, malgré l'optimisme de l'OPEP+", a ajouté M. Lipow.


🇮🇱 Les négociations en vue d'une trêve entre Israël et le Hamas se sont par ailleurs poursuivies mercredi au Caire, pendant que des bombardements israéliens faisaient des dizaines de morts à Gaza et visaient aussi le sud du Liban, ravivant les craintes d'une escalade entre les deux pays frontaliers.

Depuis mardi, l'Egypte accueille des représentants des États-Unis, principal soutien d'Israël, et du Qatar, où est basé le chef du Hamas, pour des pourparlers sur une trêve incluant une nouvelle libération d'otages emmenés à Gaza le 7 octobre lors d'une attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien contre Israël.

Mais "bien que des pourparlers de trêve aient débuté au Caire, la poursuite de l'assaut israélien sur Rafah (pourrait entraîner) un regain de tension autour de la mer Rouge, une artère clé du commerce mondial", souligne cependant Tamas Varga, analyste chez PVM Energy.

🔥 Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, a perdu 1,83% à 24,97 euros le mégawattheure (MWh).

Outre les prévisions de temps plus doux, les réserves de gaz, pourtant très sollicitées pour le chauffage pendant l'hiver, sont encore remplies à 66,58% en moyenne dans les pays de l'Union européenne, selon la plateforme européenne Agregated Gas Storage Inventory (AGSI).


Commenter Le pétrole en repli après le gonflement des stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite