Menu
A+ A A-

Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

cours du petroleParis: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de la mer du Nord ayant affiché son plus bas niveau depuis deux mois. Les investisseurs demeurent inquiets par la résurgence de la pandémie de Covid-19 en Chine, mais également par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe jugé timoré.
Vers 08h35, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier abandonnait 0,55% à 84,92 dollars, après avoir dégringolé mercredi soir de 3,33% à 85,41 dollars. Quant aux 159 litres de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également pour livraison en janvier, ils lâchaient 0,43% à 77,60 dollars, alors qu'ils avaient chuté de 3,59%, à 77,94 dollars la veille en soirée.

"Le seul sujet, c'est l'économie, la Chine, et l'impact qu'aura la décision du G7 sur les exportations russes", a expliqué Craig Erlam, d'Oanda, dans une note. Zhengzhou, ville du centre de l'Empire du Milieu qui héberge une immense usine produisant des iPhone, a ordonné jeudi le confinement de six millions de personnes après une flambée de Covid-19 qui a entraîné de violentes manifestations sur le site industriel.

⤵ La Chine confine

Des centaines d'ouvriers ont défilé mercredi devant l'usine et ont fait face à des policiers, lesquels étaient armés de matraques et habillés en combinaisons intégrales de protection blanches. Dans la foulée, les autorités de Zhengzhou ont ordonné une grande campagne de dépistage dans plusieurs districts de la ville. Ces quartiers sont confinés pour cinq jours à partir de vendredi minuit.

En clair, les habitants du centre-ville ne sont plus autorisés à quitter la zone sans un test PCR négatif et l'autorisation des autorités locales. Il leur est conseillé de ne pas sortir de chez eux, "sauf si nécessaire". La veille, un nouveau foyer de Covid s'est déclaré à Pékin, qui a enregistré près de 1500 nouveaux cas sur les dernières 24 heures, selon la Commission nationale de la santé (NHC), un record depuis le début de la pandémie. Bureaux et lieux culturels ont été fermés, et il est recommandé aux résidents de ne pas se déplacer d'un quartier à l'autre.

Le maintien de la politique zéro-Covid par les autorités chinoises fait craindre un essoufflement de la demande d'or noir, dont la Chine est le premier importateur au monde. Le mouvement de repli est également encouragé par des informations ayant filtré concernant les tractations autour du mécanisme de plafonnement des prix du pétrole russe. Selon plusieurs médias, les membres du G7 auraient évoqué une fourchette comprise entre 65 et 70 dollars le baril.

Ils autoriseraient ainsi la Russie à vendre et exporter son brut à ce prix-là ou en deçà, ce qui lui permettrait d'échapper partiellement à l'embargo européen qui doit prendre effet le 5 décembre. "Ce plafond correspond plus ou moins au prix auquel les Russes vendaient déjà leur pétrole ces temps-ci", a expliqué John Kilduff, d'Again Capital, interrogé par l'AFP. "Donc nous ne devrions pas être privés de quantités significatives de pétrole russe. C'est un grand soulagement pour le marché, ce qui explique que les prix baissent."

"On est passé d'un embargo qui allait toucher tout le pétrole russe à une situation qui va permettre à l'essentiel des volumes de rester sur le marché", a poursuivi l'expert. Si les analystes suggèrent qu'un plafond élevé pourrait avoir un effet minime sur les marchés car il ne perturberait probablement pas les flux russes, les investisseurs demeurent prudents, car l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pourrait intervenir davantage sur les marchés pour faire face à une baisse de la demande due à la récession.


Dernier élément défavorable aux cours, le rapport hebdomadaire sur l'état des stocks américains de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a montré un affaissement de la demande de produits raffinés, d'essence en particulier, la semaine dernière.

Commenter Les prix du pétrole poursuivent leur glissade



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 22 avril 2024 à 21:29

    Le pétrole en légère baisse, la prime de risque géopolitique…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant après...

    lundi 22 avril 2024 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants se stabilisent, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence se stabilisaient la semaine passée alors que le diesel était en baisse. Pour sa part, la moyenne des cours...

    lundi 22 avril 2024 à 11:50

    Le pétrole se replie, la prime de risque géopolitique baisse

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant en...

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite