Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une semaine marquée par un regain de doutes sur les perspectives de diminution de l'offre mondiale.
Vers 13H05 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, perdait trois cents à 50,68 dollars sur le contrat pour juin au New York Mercantile Exchange (Nymex), dont c'était le premier jour comme cours de référence.

"On se contente d'y aller prudemment", a résumé Matt Smith, de ClipperData. "Pour le moment, le marché attend de voir les stocks américains baisser de façon conséquente et ce n'est tout simplement pas le cas."

"La semaine a manifestement été marquée par cette surprise (...) sur les réserves mercredi", a-t-il précisé.

Les cours avaient chuté après l'annonce par le département de l'Energie d'une baisse hebdomadaire moindre qu'attendu des stocks américains de brut, d'un rebond inattendu des réserves d'essence et d'une nouvelle avancée de la production.

Sur ce dernier plan, les marchés attendent pour la fin de séance les données hebdomadaires du groupe Baker Hughes sur le nombre de puits actifs aux Etats-Unis, qui ne cesse pour l'heure d'augmenter chaque semaine.

L'accélération soutenue de la production américaine fait craindre à nombre d'observateurs l'échec d'accords de baisse de l'offre entre d'autres pays, en premier lieu les membres de l'Organisation de pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Certes, les nouvelles ont été encourageantes de ce côté cette semaine, puisque les monarchies du Golfe, camp dominant du cartel, ont d'ores et déjà décidé de prolonger ces plafonds au-delà de la mi-2017.

"C'est marquant que le marché du pétrole ne réagisse plus aussi vite qu'avant aux annonces de l'OPEP", ont reconnu dans une note les experts de Commerzbank.

"Cette réaction - ou son absence - peut être attribuée à une +saturation+ puisque de telles annonces sont faites presque chaque jour", ont-ils conclu. "Ou c'est le fait que l'objectif principal de cet accord - la réduction de vastes réserves de brut et de produits pétroliers - est encore loin d'être atteint."

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite