Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en hausse, encouragé par une baisse de la production

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont encore progressé vendredi à New York, pour la troisième séance consécutive, bénéficiant de l'annonce d'une nouvelle baisse du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, et de la confirmation d'une baisse de la production en août.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre a gagné 53 cents à 46,59 dollars, au plus haut depuis la mi-octobre et en hausse de 4,46% sur une semaine.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a gagné 76 cents à 49,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Plusieurs éléments laissant espérer un déclin des excédents expliquaient ce mouvement.

Après un début de séance hésitant, nous avons vu le marché se reprendre au vu du déclin continu du nombre de puits depuis neuf semaines, puis nous avons découvert les chiffres du ministère de l'Energie (DoE) sur la production en août qui montrent également un nouveau déclin, surtout dans les régions de production de gaz de schiste, a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

La société de services pétroliers Baker Hughes a annoncé que le nombre de puits en activité avait baissé de 16 unités cette semaine, pour s'afficher en chute de plus de 64% depuis la mi-octobre 2014.

Par ailleurs, le DoE a annoncé que la production américaine de pétrole avait baissé en août de 45.000 barils par jour par rapport à juillet, même si elle est restée en hausse de 5,6% sur un an.

Néanmoins, sur le marché physique on voit beaucoup de pétrole à vendre, et des stocks de produits pétroliers sont gardés sur des bateaux, a souligné M. Lipow, jugeant la reprise des cours fragiles.

Ils s'étaient envolés mercredi, après notamment l'annonce de chiffres mitigés sur les réserves américaines, avec une augmentation des stocks de pétrole brut, mais une baisse de ceux d'essence et de produits distillés.

Par ailleurs, la hausse des cours semblait soutenue par des informations sur une baisse de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour octobre, ce qui a ravivé les espoirs d'un rééquilibrage du marché.

La production a baissé de 125.000 barils par jour, surtout à cause de l'Arabie saoudite (..) en raison d'une baisse de l'utilisation domestique, mais sur un an la production reste en hausse de 1,5 million de barils par jour par rapport à il y a un an, a relevé Phil Flynn, chez Price Futures Group.

Mais pour Christopher Dembik, chez Saxo Banque, il convient de relativiser ce recul, qui intervient après que la production journalière de l'Opep a atteint en septembre un plus haut depuis 2012 et qu'elle reste proche de ses records.

Il n'est pas surprenant qu'il puisse y avoir une baisse en octobre. C'est un simple ajustement qui ne change pas la donne. L'excès d'offre est même appelé à s'amplifier dans les mois à venir au fur à mesure de la progression de la production iranienne, qui pourrait passer de 2,8 millions de barils par jour à environ 4 millions de barils au début de l'année 2016, ajoutait l'analyste.


(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en hausse, encouragé par une baisse de la production


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite