Menu
A+ A A-

Le pétrole repart à la baisse à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, perdant les maigres gains enregistrés la veille dans le sillage de la montée des Bourses, vu le déséquilibre persistant du marché.
Vers 13H20 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre perdait 1,10 dollar à 44,28 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Je crois que cela va être difficile de garder les gains d'hier", a déclaré John Kilduff, de Again Capital.

"La hausse tient à un fil, accroché à la solidité des Bourses, mais les données fondamentales du marché sont tout simplement écrasantes", a-t-il ajouté, en référence aux excédents persistants, confirmés mercredi par l'annonce d'une hausse de 8 millions de barils en une semaine des stocks de brut aux Etats-Unis.

Jeudi les cours avaient enregistré une petite hausse, favorisée par "un appétit pour le risque renouvelé", ont expliqué les analystes de Commerzbank, par la disposition affichée par la Banque centrale européenne de soutenir l'économie à coup d'injection de liquidités et/ou de baisse des taux.

Vendredi, les Bourses restaient dans le vert, mais les investisseurs prêtaient aussi attention à la hausse du dollar, également liée à l'attitude de la BCE dont le positionnement laisse craindre une dilution de la valeur de l'euro.

Or comme les échanges de pétrole sont libellés en dollars, tout renchérissement du billet vert est défavorable aux acheteurs munis d'autres devises.

En tout état de cause, a souligné Augustin Eden, analyste chez Accendo Markets, les marchés pétroliers restent dans l'ensemble sur une tendance baissière depuis le 9 octobre.

"Il n'y a aucun nouveau facteur en ce qui concerne l'offre, ce qui signifie que le monde est toujours dans une situation de surabondance tandis que resurgit la menace d'un dollar plus fort après que la politique monétaire de la zone euro a poussé les investisseurs obligataires à traverser l'Atlantique", soulignait-il.

Mais à moyen terme, plusieurs analystes se montraient relativement optimistes sur les chances d'une reprise des cours de l'or noir, estimant que la forte hausse des stocks de brut aux États-Unis est en grande partie imputable à la saison de maintenance des raffineries, qui distillent moins de pétrole.

"Si les stocks américains de brut devaient commencer à baisser, cela s'accompagnerait d'une réduction de la production comme l'a anticipée l'Energy Information Administration (EIA, une antenne du DoE) dans ses dernières estimations mensuelles sur l'offre et la demande", poursuivait-on chez PVM.

A cet égard M. Kilduff a indiqué qu'il suivrait de près l'évolution du nombre de puits de pétrole en activité aux Etats-Unis, que la société de services pétroliers Baker Hughes devait annoncer dans l'après-midi, considéré comme un signe avant-coureur de l'évolution de la production de brut.

"Cela soutiendrait un peu les cours s'il y en a moins, mais ce sera négatif si leur nombre reste stable ou qu'il augmente", a prévenu M. Kilduff.

(c) AFP

Commenter Le pétrole repart à la baisse à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite