Menu
A+ A A-

Le pétrole bondit après un recul des stocks aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini en forte hausse mercredi à New York, le marché se réjouissant de voir un déclin inattendu des stocks de brut aux Etats-Unis, accompagné d'un nouveau léger reflux de la production nationale.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a gagné 2,56 dollars à 47,15 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), soit un bond de près de 6% en une seule séance.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 49,75 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,00 dollars par rapport à la clôture de mardi.
 

Les chiffres hebdomadaires du ministère américain de l'Energie (DoE) sur les stocks ont montré que ceux de brut avaient reculé de 2,1 millions de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendaient à une hausse de deux millions de barils.
 
Mais le chiffre important, c'est celui du terminal de Cushing (Oklahoma, sud des Etats-Unis), qui sert de référence au WTI, a assuré Bob Yawger, de Mizuho Securities. Les réserves stockées dans ce terminal ont reculé de 1,9 million de barils.
 
Cela implique qu'on perd de la production aux Etats-Unis, a-t-il souligné, même si le chiffre du jour n'a révélé qu'un reflux de 18.000 barils par jour à cet égard.
 
Ce n'est pas grand chose, mais avec le chiffre de Cushing cela implique qu'on pourrait voir prochainement un plus gros déclin de la production, dans un contexte où le marché se focalise sur l'évolution à prévoir de l'offre dans un marché écrasé par la surabondance mondiale.
 
D'autres analystes restaient toutefois très circonspects.
 
Thomas Pugh, chez Capital Economics, a souligné que les raffineries avaient contre tout attente augmenté la cadence, alors même qu'est censée débuter la saison des mises à l'arrêt provoquées par les opérations de maintenance, avec des répercussions sur la baisse des stocks de brut et la hausse de ceux d'essence.
 
Deux grandes raffineries, dont celle de Whiting dans l'Indiana (nord des États-Unis) ont redémarré après des périodes de maintenance non prévues, a expliqué M. Pugh.
 
Les réserves d'essence ont augmenté de 2,8 millions de barils, alors que les analystes interrogés par Bloomberg annonçaient une baisse de 500.000 barils.
 
Les stocks de produits distillés (dont le gazole, le fioul de chauffage et le kérosène) ont augmenté de 3,1 millions de barils, bien plus que l'avancée de 300.000 barils prévue.
 
Toutes catégories confondues, les stocks pétroliers américains ont monté de 8,5 millions de barils, ce qui donne au rapport une dimension baissière, a souligné Torbjorn Kjus.


(c) AFP

Commenter Le pétrole bondit après un recul des stocks aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite