Menu
A+ A A-

Le pétrole de schiste américain continuera de gêner l'Opep avant de ralentir

prix-du-petrole LondresLondres: Le pétrole de schiste américain va continuer de gêner l'Opep, mais la production du cartel devrait augmenter ces prochaines années, atteignant même des niveaux historiques en 2030, à mesure que l'offre de schiste américaine commencera à ralentir, a estimé mardi le géant pétrolier BP.
La révolution des hydrocarbures de schiste a bouleversé le secteur pétrolier, contribuant à une dégringolade massive des cours de l'or noir qui ont perdu plus de 60% entre mi-juin 2014 et mi-janvier 2015.

Nous savons dans cette industrie que les chocs liés à la chute des prix arrivent, nous y sommes habitués, a constaté Bob Dudley, directeur de BP, à l'occasion de la présentation du cinquième rapport annuel du géant pétrolier sur les perspectives énergétiques mondiales.

Les entreprises du secteur de l'énergie doivent s'adapter, a poursuivi M. Dudley.

En 2014, la production de pétrole de schiste américain a fait grimper l'offre des États-Unis de 1,5 million de barils par jour (mbj), soit la plus grosse croissance sur une année jamais enregistrée aux États-Unis, a rapporté BP.

Cette augmentation de production spectaculaire, combinée à une relative faiblesse de la demande a grignoté ces dernières années une partie des parts de marchés des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Et cette pression sur le cartel devrait continuer dans la première partie de la période d'étude, qui s'étale dans son ensemble de 2013 à 2035, ont constaté les analystes de BP, en soulignant également que la réponse de l'Opep allait demeurer complètement imprévisible.

En effet, BP voit l'offre de pétrole de schiste continuer d'augmenter aux États-Unis sur la première partie de la période d'étude, puis s'aplatir dans les années suivantes.

La production américaine de pétrole de schiste va croître de 3 mbj entre 2013 et 2035, représentant près des deux tiers de la production mondiale de schiste, a souligné le rapport.

En tout, la production nord américaine devrait augmenter de 9 mbj entre 2013 et 2035.

BP souligne d'ailleurs que les États-Unis devraient devenir un exportateur net d'énergie en 2015 et devraient devenir autosuffisants en pétrole une quinzaine d'années plus tard, après avoir importé près de 60% de leurs ressources pas plus tard qu'en 2005.

Mais à plus long terme, lorsque la croissance de l'offre de pétrole de schiste ralentira, la production de l'Opep devrait augmenter dépassant le record historique de 2007 (32 mbj) d'ici 2030, annonce le rapport.

La part de marché de l'Opep devrait alors être autour des 40%, un niveau similaire à la moyenne de ces 20 dernières années.

En tout, la production nord-américaine devrait augmenter de 9 mbj entre 2013 et 2035. BP souligne d'ailleurs que les États-Unis devraient devenir un exportateur net d'énergie en 2015 et autosuffisant en pétrole une quinzaine d'années après, alors qu'ils importaient près de 60% de leurs ressources pas plus tard qu'en 2005.

Globalement, la consommation mondiale d'énergie devrait augmenter de 37% entre 2013 et 2035, tirée très majoritairement par les pays hors-OCDE, Chine et Inde en tête.

D'ici 2035, ces deux pays deviendront respectivement la plus grosse et la troisième plus grosse économie mondiale, a anticipé le rapport.

Si l'on s'attache plus particulièrement à la consommation de pétrole, dont la croissance de la demande vient exclusivement des pays hors-OCDE, BP pense même que la Chine pourrait prendre la place des États-Unis comme premier consommateur de pétrole au monde en 2035.

Malgré tout, la consommation par habitant des États-Unis demeurera trois fois et demi supérieure à celle de la Chine en 2035, a souligné le rapport.

cv/acd/nas

BP







Commenter Le pétrole de schiste américain continuera de gêner l'Opep avant de ralentir


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite