Menu
A+ A A-

Le pétrole de schiste américain continuera de gêner l'Opep avant de ralentir

prix-du-petrole LondresLondres: Le pétrole de schiste américain va continuer de gêner l'Opep, mais la production du cartel devrait augmenter ces prochaines années, atteignant même des niveaux historiques en 2030, à mesure que l'offre de schiste américaine commencera à ralentir, a estimé mardi le géant pétrolier BP.
La révolution des hydrocarbures de schiste a bouleversé le secteur pétrolier, contribuant à une dégringolade massive des cours de l'or noir qui ont perdu plus de 60% entre mi-juin 2014 et mi-janvier 2015.

Nous savons dans cette industrie que les chocs liés à la chute des prix arrivent, nous y sommes habitués, a constaté Bob Dudley, directeur de BP, à l'occasion de la présentation du cinquième rapport annuel du géant pétrolier sur les perspectives énergétiques mondiales.

Les entreprises du secteur de l'énergie doivent s'adapter, a poursuivi M. Dudley.

En 2014, la production de pétrole de schiste américain a fait grimper l'offre des États-Unis de 1,5 million de barils par jour (mbj), soit la plus grosse croissance sur une année jamais enregistrée aux États-Unis, a rapporté BP.

Cette augmentation de production spectaculaire, combinée à une relative faiblesse de la demande a grignoté ces dernières années une partie des parts de marchés des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Et cette pression sur le cartel devrait continuer dans la première partie de la période d'étude, qui s'étale dans son ensemble de 2013 à 2035, ont constaté les analystes de BP, en soulignant également que la réponse de l'Opep allait demeurer complètement imprévisible.

En effet, BP voit l'offre de pétrole de schiste continuer d'augmenter aux États-Unis sur la première partie de la période d'étude, puis s'aplatir dans les années suivantes.

La production américaine de pétrole de schiste va croître de 3 mbj entre 2013 et 2035, représentant près des deux tiers de la production mondiale de schiste, a souligné le rapport.

En tout, la production nord américaine devrait augmenter de 9 mbj entre 2013 et 2035.

BP souligne d'ailleurs que les États-Unis devraient devenir un exportateur net d'énergie en 2015 et devraient devenir autosuffisants en pétrole une quinzaine d'années plus tard, après avoir importé près de 60% de leurs ressources pas plus tard qu'en 2005.

Mais à plus long terme, lorsque la croissance de l'offre de pétrole de schiste ralentira, la production de l'Opep devrait augmenter dépassant le record historique de 2007 (32 mbj) d'ici 2030, annonce le rapport.

La part de marché de l'Opep devrait alors être autour des 40%, un niveau similaire à la moyenne de ces 20 dernières années.

En tout, la production nord-américaine devrait augmenter de 9 mbj entre 2013 et 2035. BP souligne d'ailleurs que les États-Unis devraient devenir un exportateur net d'énergie en 2015 et autosuffisant en pétrole une quinzaine d'années après, alors qu'ils importaient près de 60% de leurs ressources pas plus tard qu'en 2005.

Globalement, la consommation mondiale d'énergie devrait augmenter de 37% entre 2013 et 2035, tirée très majoritairement par les pays hors-OCDE, Chine et Inde en tête.

D'ici 2035, ces deux pays deviendront respectivement la plus grosse et la troisième plus grosse économie mondiale, a anticipé le rapport.

Si l'on s'attache plus particulièrement à la consommation de pétrole, dont la croissance de la demande vient exclusivement des pays hors-OCDE, BP pense même que la Chine pourrait prendre la place des États-Unis comme premier consommateur de pétrole au monde en 2035.

Malgré tout, la consommation par habitant des États-Unis demeurera trois fois et demi supérieure à celle de la Chine en 2035, a souligné le rapport.

cv/acd/nas

BP







Commenter Le pétrole de schiste américain continuera de gêner l'Opep avant de ralentir


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite