Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu, les inquiétudes sur l'offre ne passent pas

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole perdaient du terrain à l'ouverture mardi à New York, dans un marché toujours inquiet du niveau élevé de l'offre même si le déclin était limité par les craintes sur la production libyenne.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars, actuellement le plus échangé, voyait son prix perdre 78 cents à 58,00 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché hésite entre la hausse des réserves de brut et de produits à base de pétrole aux Etats-Unis (...) et les problèmes d'approvisionnement dûs aux violences en Libye, a résumé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Les réserves américaines de brut ont atteint un nouveau plus haut depuis 1982, date des premières publications hebdomadaires du département de l'Énergie, et depuis novembre 1930 sur la base des données mensuelles qui précédaient.

Toutefois, les prix, déjà soutenus en fin de semaine dernière par une nouvelle baisse des puits de forage en activité aux Etats-Unis, trouvent un peu d'encouragement dans les préoccupations sur la Libye, où une attaque a été conduite contre un site pétrolier du centre du pays en fin de semaine dernière.

Les violences continuent à s'aggraver en Libye, avec la fermeture de gisements pétroliers, des attaques contre des infractructures, et on commence à se rentre compte peu à peu que cela va limiter la production pendant un bon moment, a noté Andy Lipow. En l'absence d'un gouvernement en état de marche, on voit mal comment la production va reprendre, d'autant que les grands groupes pétroliers rappellent leur personnel.

Cependant, ces troubles bénéficient particulièrement au Brent, côté à Londres et dont le cours du baril reste stable autour de 61,40 dollars, plutôt qu'au WTI, a souligné Matt Smith, de Schneider Electric.

Autre élément plutôt favorable aux cours, qui ont perdu environ la moitié de leur valeur depuis juin dernier, les exportations irakiennes ont été considérablement réduites par les retards de livraison causés par le mauvais temps.

Les exportations de pétrole à partir du sud de l'Irak sont à peine arrivées à 1,5 million de barils par jour dans les dix premiers jours de février, soit moitié moins que prévu pour le mois et 900.000 barils de moins qu'en janvier, ont rapporté les analystes de Commerzbank.

Toutefois, en cette période de l'année, on s'attend à de tels retards, et le marché s'attend à ce que la production se maintienne en Irak, avec un rebond des exportations, a tempéré Andy Lipow.







Commenter Le pétrole baisse un peu, les inquiétudes sur l'offre ne passent pas


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite