Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse lesté par des inquiétudes sur l'offre américaine

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole repartaient à la baisse mardi en fin d'échanges européens, les opérateurs s'inquiétant de nouveau de la surabondance d'offre sur les marchés, avant la publication des stocks de pétrole américains jeudi.
Vers 17H35 GMT (18H35 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 61,06 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 34 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) livraison en mars perdait 1,08 dollars à 51,70 dollars.

Les cours du pétrole sont repartis en baisse mardi, les opérateurs de marchés étant prudents avant la publication des stocks de brut américains, notait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Les analystes s'attendaient à une nouvelle hausse record des réserves américaines de pétrole, et les cours du WTI souffraient particulièrement avant la publication des statistiques du département américain de l'Énergie (DoE).

Le brut light américain a perdu de son élan encore une fois autour des 53 dollars le baril. Avec le rapport du DoE qui arrive, les opérateurs qui sont entrés tardivement dans le marché pour profiter de la hausse des cours commencent à s'inquiéter, car ils craignent que le rebond ne se soit pas construit sur de solides fondations, précisait Chris Beauchamp, analystes chez IG.

Les cours du Brent, la référence du brut européenne, parvenaient à se maintenir juste au dessus des 61 dollars le baril, après avoir atteint leur maximum en près de deux mois lundi.

Les analystes de Commerzbank estimaient de leur côté que les cours pourraient continuer de grimper, les investisseurs ayant retrouvé le moral malgré des fondamentaux baissiers.

De plus, les cours du pétrole étaient également soutenus par des perturbations de la production d'or noir, notamment en Libye et en Irak.

Une attaque a récemment été conduite contre un site pétrolier du centre de la Libye en fin de semaine dernière.

Les sites pétroliers en Libye sont sujets à des actes de sabotage réguliers, ce qui a même poussé la compagnie pétrolière nationale libyenne à demander plus de protection pour ses sites, soulignait-on chez Commerzbank.

La production est tombée à 150.000 barils par jour (b/j) en Libye après l'attaque sur le pipeline qui relie les champs pétroliers de Sarir qui produisaient 185.000 bj au terminal de Marsa al-Hariga, selon JBC Energy.

Du côté de l'Irak, les retards de livraison causés par le mauvais temps ont réduit considérablement les volumes d'exportation du pays.

Les exportations de pétrole depuis le sud de l'Irak ont à peine atteint 1,5 million de barils par jour dans les dix premiers jours de février, soit moitié moins que prévu pour le mois et 900.000 b/j de moins qu'en janvier, estimaient les analystes de Commerzbank.







Commenter Le pétrole baisse lesté par des inquiétudes sur l'offre américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite