Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa chute, craintes sur la demande

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole continuaient de reculer mardi en cours d'échanges européens, après une nouvelle révision en baisse de la croissance de la demande mondiale de pétrole par l'Agence internationale de l'énergie (AIE).
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 87,83 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,06 dollar par rapport à la clôture de lundi. Vers 09H30 GMT, le Brent est tombé à 87,59 dollars, un nouveau plus bas depuis le 1er décembre 2010.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 96 cents, à 84,78 dollars.

L'AIE a de nouveau abaissé mardi ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2014 et 2015, du fait de la faiblesse de la croissance économique mondiale.

L'agence table désormais sur une hausse de 700.000 barils par jour de la demande planétaire d'or noir en 2014, à 92,4 millions de barils par jour (mbj), soit 200.000 barils de moins que l'estimation précédente de 92,6 mbj, indique-t-elle dans son rapport mensuel d'octobre. Pour 2015, la consommation est également abaissée de 93,8 mbj à 93,5 mbj.

Cette faiblesse de la demande, combinée à une offre mondiale surabondante, pèse depuis des mois sur les prix du pétrole -- qui ont perdu près de 24% à Londres et 21% à New York depuis la mi-juin.

Le marché semble avoir capitulé. D'importants seuils techniques ont été franchis au cours des dernières semaines et tout porte à croire que la chute (des prix du pétrole) n'est pas prête de s'arrêter à moins d'une action rapide de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), jugeait Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque.

Par le passé, le cartel, qui pompe un tiers du brut mondial (environ 30 mbj), a pu moduler son offre pour maintenir les prix du brut à un niveau qui lui convenait.

Mais récemment, les pays membres de l'Opep n'ont pas manifesté de volonté unanime de réduire leur production, des dissensions apparaissant même entre eux.

Certains, comme le Venezuela (qui a demandé ce weekend la convocation d'une réunion d'urgence), voudraient freiner la baisse des prix.

D'autres, comme l'Arabie Saoudite (chef de file du cartel) ou l'Irak, semblent plutôt préoccupés par leurs parts de marché, puisqu'ils ont récemment réduit les prix pratiqués à leurs clients.

Dans ce contexte, les investisseurs scrutent les moindres actions et déclarations des membres de l'Opep, dont la prochaine réunion ordinaire est prévue le 27 novembre à Vienne.







Commenter Le pétrole poursuit sa chute, craintes sur la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 juillet 2024 à 12:02

    Le pétrole poussé par les feux au Canada avant des données a…

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi, poussés par les incendies de forêts au Canada, l'attention des investisseurs restant toutefois absorbée...

    lundi 22 juillet 2024 à 21:05

    Le pétrole poursuit son repli, les tensions géopolitiques sa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur régression, lundi, au plus bas depuis plus d'un mois, faisant fi du...

    lundi 22 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants retombent

    Carburants: Les prix des carburants sont repartis à la baisse la semaine précédente. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 22 juillet 2024 à 11:55

    Le pétrole hésite, la Chine sème le doute

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction claire lundi, pris entre d'un côté la santé économique chinoise qui laisse craindre une...

    lundi 22 juillet 2024 à 08:00

    📊 Pétrole, gaz et charbon, les sources d’énergie de l’humani…

    Infographie: Comment le pétrole, le gaz naturel et le charbon demeurent les piliers de notre approvisionnement énergétique, tout en explorant les défis...

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite