Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, miné par l'abondance de l'offre

prix-du-petrole New York New York : Le prix du pétrole new-yorkais reculait vendredi à l'ouverture, toujours sous la pression de la montée des réserves de brut aux États-Unis au moment où les perspectives de demande énergétique dans le pays ne sont pas encourageantes.

Vers 14H20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre cédait 91 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 95,47 USD.

"Les cours du brut continuent de chuter sous l'influence baissière de la progression implacable des réserves aux États-Unis et de la hausse de la production" dans le pays, selon Matt Smith de Schneider Electric.

Au cours des six semaines passées, les stocks de brut ont en effet grimpé d'environ 28 millions de barils dans le pays, une augmentation jugée de mauvais augure pour la demande de pétrole aux États-Unis, premier consommateur d'or noir au monde.

Cette hausse est la conséquence directe de l'explosion de l'extraction de brut dans le pays, rendue possible par les nouvelles techniques d'exploitation comme la fracturation hydraulique.

Mais elle reflète aussi une certaine faiblesse de la demande, relève Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

"La croissance reste fragile aux États-Unis, les chiffres sur les demandes d'allocation chômage publiés jeudi ont ainsi encore montré que le marché de l'emploi s'améliorait, mais moins qu'espéré. Et si l'économie ne parvient pas à croître, la demande en énergie ne peut pas non plus", explique-t-il.

Les investisseurs surveilleront la publication à 15H00 de l'indice ISM d'activité dans l'industrie pour se faire une meilleure idée de la situation de l'économie.

Ces inquiétudes sur la vigueur de la demande énergétique ont en tout cas relégué au second plan des données pourtant "correctes" sur la production manufacturière en Chine, deuxième consommateur de brut au monde, note Matt Smith.

Selon l'indice PMI des directeurs d'achat compilé par la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP), la production manufacturière y est montée à son plus haut niveau depuis 18 mois, ce qui confirme le regain d'activité enregistré au troisième trimestre.

Les cours du brut sont aussi entraînés vers le bas par le renforcement du dollar, qui rend moins attractifs les achats de brut libellé en billet vert pour les investisseurs munis d'autres devises.

afp/dg



(AWP / 01.11.2013 15h31)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite