Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, miné par l'abondance de l'offre

prix-du-petrole New York New York : Le prix du pétrole new-yorkais reculait vendredi à l'ouverture, toujours sous la pression de la montée des réserves de brut aux États-Unis au moment où les perspectives de demande énergétique dans le pays ne sont pas encourageantes.

Vers 14H20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre cédait 91 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 95,47 USD.

"Les cours du brut continuent de chuter sous l'influence baissière de la progression implacable des réserves aux États-Unis et de la hausse de la production" dans le pays, selon Matt Smith de Schneider Electric.

Au cours des six semaines passées, les stocks de brut ont en effet grimpé d'environ 28 millions de barils dans le pays, une augmentation jugée de mauvais augure pour la demande de pétrole aux États-Unis, premier consommateur d'or noir au monde.

Cette hausse est la conséquence directe de l'explosion de l'extraction de brut dans le pays, rendue possible par les nouvelles techniques d'exploitation comme la fracturation hydraulique.

Mais elle reflète aussi une certaine faiblesse de la demande, relève Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

"La croissance reste fragile aux États-Unis, les chiffres sur les demandes d'allocation chômage publiés jeudi ont ainsi encore montré que le marché de l'emploi s'améliorait, mais moins qu'espéré. Et si l'économie ne parvient pas à croître, la demande en énergie ne peut pas non plus", explique-t-il.

Les investisseurs surveilleront la publication à 15H00 de l'indice ISM d'activité dans l'industrie pour se faire une meilleure idée de la situation de l'économie.

Ces inquiétudes sur la vigueur de la demande énergétique ont en tout cas relégué au second plan des données pourtant "correctes" sur la production manufacturière en Chine, deuxième consommateur de brut au monde, note Matt Smith.

Selon l'indice PMI des directeurs d'achat compilé par la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP), la production manufacturière y est montée à son plus haut niveau depuis 18 mois, ce qui confirme le regain d'activité enregistré au troisième trimestre.

Les cours du brut sont aussi entraînés vers le bas par le renforcement du dollar, qui rend moins attractifs les achats de brut libellé en billet vert pour les investisseurs munis d'autres devises.

afp/dg



(AWP / 01.11.2013 15h31)


Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, miné par l'abondance de l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite