Menu
A+ A A-

L'AIE abaisse encore sa prévision de demande mondiale 2011-2012 (dév.)

prix-du-petrole Paris Paris : L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a de nouveau révisé à la baisse ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour 2011 et 2012 en raison du ralentissement économique, dans son rapport mensuel publié mercredi.

La consommation d'or noir devrait être 50'000 barils par jour moins forte que prévu précédemment cette année et 0,21 million de barils par jour (mbj) en-deçà des attentes l'an prochain, selon l'AIE.

La demande devrait donc s'établir à 89,2 mbj en 2011 (+1,1% par rapport à 2010) puis augmenter de 1,4% en 2012, à 90,5 mbj. Mais l'AIE, porte-parole des pays les plus riches consommateurs de brut, prévient que ses prévisions pourraient encore être abaissées si la croissance de l'économie mondiale devait caler davantage.

La consommation devrait notamment être moins importante qu'attendu dans les pays non membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dont l'AIE est le bras énergétique, en raison de prévisions de croissance revues à la baisse dans de nombreuses économies émergentes, hormis la Chine.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait déjà abaissé mardi ses prévisions de demande mondiale de brut en 2011 et 2012.

La production mondiale de pétrole, elle, recule de 0,3 mbj en septembre par rapport au mois précédent, à 88,7 mbj, selon l'AIE. Elle reste néanmoins 1 mbj au-dessus du niveau enregistré un an plus tôt.

L'offre en provenance de l'Opep est en léger repli de 20'000 barils par jour à 30,15 mbj en septembre, en raison d'un recul en Arabie saoudite et au Nigeria que compense en partie seulement la reprise de la production libyenne.

"Le retour de la Libye sur le marché mondial semble avoir ouvert la voie à un rééquilibrage de la production au sein de l'Opep", estime l'AIE, rappelant que plusieurs membres du cartel pétrolier, Arabie saoudite en tête, avaient renforcé leur offre pour compenser l'arrêt libyen.

"L'Arabie saoudite, qui avait augmenté sa production d'environ 1 mbj ces derniers mois, semble être en train de réduire son offre", estime l'agence.

La production de pétrole reprend plus vite que prévu en Libye malgré la poursuite de combats dans certaines régions, selon le rapport.

"Après avoir été à l'arrêt pendant plus de six mois, la production de quatre champs a atteint quelque 350.000 barils par jour début octobre", alors qu'elle était en moyenne de 75.000 barils par jour en septembre, explique l'AIE.

Toutefois, les exportations sont restées minimes pour l'instant, la priorité étant donnée aux besoins internes après des mois de pénuries.

La production libyenne a d'ores et déjà atteint le niveau que l'AIE prévoyait pour la fin de l'année dans son précédent rapport publié il y a un mois.

"Malgré des défis extraordinaires", l'agence revoit donc à la hausse ses prévisions pour les prochains mois en Libye : "La production semble en bonne voie pour atteindre une moyenne de 400'000 barils par jour au quatrième trimestre 2011, avec un pic en fin d'année proche de 600'000 barils par jour".

jq



(AWP / 12.10.2011 11h46)


Commenter L'AIE abaisse encore sa prévision de demande mondiale 2011-2012 (dév.)


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 06 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole: l'Opep repousse une annonce d'accord sur les quotas

    Vienne: Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés...

    jeudi 05 décembre 2019 à 21:23

    Le pétrole en légère hausse avant la décision de l'Opep sur …

    Cours de clôture: Le pétrole a légèrement progressé à Londres et a stagné à New York jeudi après avoir fortement progressé la...

    jeudi 05 décembre 2019 à 18:32

    L'Opep hésite à durcir ses quotas de production de pétrole

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires mènent des discussions délicates...

    jeudi 05 décembre 2019 à 18:27

    Le pétrole monte tandis que l'Opep songe à durcir ses quotas…

    Londres:Les prix du pétrole progressaient encore jeudi en cours d'échanges européens, après leurs fortes hausses de la veille dues à une combinaison...

    jeudi 05 décembre 2019 à 11:34

    Le pétrole se stabilise après ses forts gains de la veille e…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, après leurs fortes hausses de la veille dues à une...

    jeudi 05 décembre 2019 à 11:23

    L'Opep+ va discuter d'une baisse de production de plus de 40…

    Vienne: L'Opep et ses alliés, Russie en tête, vont discuter d'une baisse de plus de 400.000 barils par jour de la production...

    jeudi 05 décembre 2019 à 06:31

    Pétrole : l'Opep balance entre prolongation et durcissement …

    Vienne: Coincés entre croissance mondiale morose, stocks de pétrole abondants et cours toujours fragiles, l'Opep et ses partenaires, réunis jeudi et vendredi...

    mercredi 04 décembre 2019 à 17:28

    USA: les stocks de brut reculent après cinq semaines de haus…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis pour la première fois en plus d'un mois...

    mercredi 04 décembre 2019 à 17:09

    Le pétrole en forte hausse à la veille du sommet de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, et évoluaient en forte hausse dans un marché optimiste...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite