Menu
A+ A A-

L'AIE abaisse encore sa prévision de demande mondiale 2011-2012 (dév.)

prix-du-petrole Paris Paris : L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a de nouveau révisé à la baisse ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour 2011 et 2012 en raison du ralentissement économique, dans son rapport mensuel publié mercredi.

La consommation d'or noir devrait être 50'000 barils par jour moins forte que prévu précédemment cette année et 0,21 million de barils par jour (mbj) en-deçà des attentes l'an prochain, selon l'AIE.

La demande devrait donc s'établir à 89,2 mbj en 2011 (+1,1% par rapport à 2010) puis augmenter de 1,4% en 2012, à 90,5 mbj. Mais l'AIE, porte-parole des pays les plus riches consommateurs de brut, prévient que ses prévisions pourraient encore être abaissées si la croissance de l'économie mondiale devait caler davantage.

La consommation devrait notamment être moins importante qu'attendu dans les pays non membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dont l'AIE est le bras énergétique, en raison de prévisions de croissance revues à la baisse dans de nombreuses économies émergentes, hormis la Chine.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait déjà abaissé mardi ses prévisions de demande mondiale de brut en 2011 et 2012.

La production mondiale de pétrole, elle, recule de 0,3 mbj en septembre par rapport au mois précédent, à 88,7 mbj, selon l'AIE. Elle reste néanmoins 1 mbj au-dessus du niveau enregistré un an plus tôt.

L'offre en provenance de l'Opep est en léger repli de 20'000 barils par jour à 30,15 mbj en septembre, en raison d'un recul en Arabie saoudite et au Nigeria que compense en partie seulement la reprise de la production libyenne.

"Le retour de la Libye sur le marché mondial semble avoir ouvert la voie à un rééquilibrage de la production au sein de l'Opep", estime l'AIE, rappelant que plusieurs membres du cartel pétrolier, Arabie saoudite en tête, avaient renforcé leur offre pour compenser l'arrêt libyen.

"L'Arabie saoudite, qui avait augmenté sa production d'environ 1 mbj ces derniers mois, semble être en train de réduire son offre", estime l'agence.

La production de pétrole reprend plus vite que prévu en Libye malgré la poursuite de combats dans certaines régions, selon le rapport.

"Après avoir été à l'arrêt pendant plus de six mois, la production de quatre champs a atteint quelque 350.000 barils par jour début octobre", alors qu'elle était en moyenne de 75.000 barils par jour en septembre, explique l'AIE.

Toutefois, les exportations sont restées minimes pour l'instant, la priorité étant donnée aux besoins internes après des mois de pénuries.

La production libyenne a d'ores et déjà atteint le niveau que l'AIE prévoyait pour la fin de l'année dans son précédent rapport publié il y a un mois.

"Malgré des défis extraordinaires", l'agence revoit donc à la hausse ses prévisions pour les prochains mois en Libye : "La production semble en bonne voie pour atteindre une moyenne de 400'000 barils par jour au quatrième trimestre 2011, avec un pic en fin d'année proche de 600'000 barils par jour".

jq



(AWP / 12.10.2011 11h46)


Commenter L'AIE abaisse encore sa prévision de demande mondiale 2011-2012 (dév.)


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 21 septembre 2020 à 21:25

    Le pétrole chute face aux craintes sur la demande et la Liby…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont plongé lundi devant le retour sur le marché des exportations libyennes, au moment où...

    lundi 21 septembre 2020 à 17:38

    Le pétrole dégringole face aux craintes sur la demande et la…

    Londres: Les cours du pétrole plongeaient lundi en début de séance américaine devant le retour sur le marché des exportations libyennes, au...

    lundi 21 septembre 2020 à 14:51

    En pleine mutation verte, Shell veut réduire de 40% ses coût…

    Londres: Royal Dutch Shell prévoit de réduire de 30% à 40% les dépenses consacrées à sa production pétrolière et gazière afin d'orienter...

    lundi 21 septembre 2020 à 14:30

    ⛽️ Les prix des carburants prolongent leur tendance baissièr…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France poursuivaient leur tendance baissière la semaine dernière, selon des données officielles diffusées ce jour. La...

    lundi 21 septembre 2020 à 12:04

    Le pétrole plombé par la reprise des exportations en Libye

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, le retour annoncé sur le marché du pétrole libyen étant vu...

    vendredi 18 septembre 2020 à 21:30

    Le pétrole trébuche un peu mais finit la semaine sur une bon…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont partiellement trébuché vendredi, mais restent à leur meilleur niveau depuis début septembre, au lendemain...

    vendredi 18 septembre 2020 à 11:58

    Le pétrole poursuit sur la lancée après l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur progression vendredi, après trois séances consécutives de hausse et au lendemain de la réunion mensuelle...

    jeudi 17 septembre 2020 à 21:58

    Le pétrole hésite puis grimpe après la réunion mensuelle de …

    New York: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, au lendemain d'une poussée déjà notable, les investisseurs se montrant plutôt...

    jeudi 17 septembre 2020 à 20:28

    L'Opep+ sermonne ses mauvais élèves et envisage une réponse …

    Londres: Le ministre saoudien de l'Énergie Abdel Aziz ben Salmane, chef de file de l'Opep+, a haussé le ton jeudi face aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite