Menu
A+ A A-

Les cours repartent à la hausse, dans le sillage des Bourses européennes

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole repartaient à la hausse mercredi en cours d'échanges européens, porté par un rebond des Bourses européennes et un accès de faiblesse du dollar alimentés par un regain d'optimisme sur la situation en zone euro.

Vers 10H45 GMT (12H45 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 111,87 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,14 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 43 cents à 86,24 dollars.

La chancelière allemande Angela Merkel a insisté mercredi sur le fait que tous les Etats membres de l'Union européenne (UE) devaient participer au combat contre la crise de la dette, au lendemain du rejet par le Parlement slovaque du renforcement du Fonds de secours financier de la zone euro (FESF).

La Slovaquie est le dernier des 17 pays de la zone euro à devoir approuver l'élargissement à 440 milliards d'euros de ce fonds, décidé le 21 juillet. Cependant, un deuxième vote pourrait être organisé avant la fin de la semaine, offrant un nouvel espoir de voir le projet approuvé par le Parlement slovaque sous peu.

Les investisseurs retrouvaient donc un certain goût pour les actifs jugés à risque, comme les actions et les matières premières.

Valeur considérée comme sûre par les investisseurs, le billet vert perdait également de la vigueur mercredi, tombant même à 1,3816 dollar pour un euro, son niveau le plus faible depuis le 16 septembre, soutenant la hausse des cours du brut.

En effet, l'affaiblissement de la devise américaine rend plus attractifs les achats de brut, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le Brent est ainsi monté à 112,07 dollars le baril mercredi, son niveau le plus élevé depuis le 21 septembre.

Par ailleurs, pour les analystes de Commerzbank, "les fondamentaux du marché (offre et demande) ne sont pas sources d'une hausse des prix du pétrole", étant donné que les mouvements de grève au Nigeria et au Koweït n'ont jusqu'à présent eu que peu voire pas d'impact sur les exportations des deux pays.

De plus, si la tension montait entre les Etats-Unis, l'Arabie saoudite et l'Iran, sur fond d'accusation américaine impliquant l'Iran dans un projet d'assassinat de l'ambassadeur saoudien aux Etats-Unis, elle ne devrait pas avoir d'impact sur les cours, estimait Commerzbank.

Sur le plan de la demande, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a de nouveau révisé à la baisse ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour 2011 et 2012 en raison du ralentissement économique, dans son rapport mensuel publié mercredi.

La veille, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait déjà abaissé ses prévisions de demande mondiale de brut en 2011 et 2012.

De plus, pour Olivier Jakob de Petromatrix, les prix actuellement élevés du brut, au-dessus de 110 dollars, risquent également de "déclencher une nouvelle vague de destruction de la demande".

Par ailleurs, du fait d'un jour férié aux Etats-Unis lundi, les chiffres hebdomadaires des réserves américaines d'or noir seront publiés jeudi, et non mercredi, par le département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut devraient avoir progressé de 100.000 barils au cours de la semaine achevée le 7 octobre. Les réserves d'essence devraient être restées stables tandis que les stocks de produits distillés (dont gasoil et fioul de chauffage) devraient avoir reculé de 400'000 barils.

jq



(AWP / 12.10.2011 13h16)


Commenter Les cours repartent à la hausse, dans le sillage des Bourses européennes


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 13 décembre 2019 à 20:59

    Le pétrole profite d'un accord préliminaire entre Pékin et W…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse vendredi après l'annonce d'une avancée de taille dans la guerre commerciale...

    vendredi 13 décembre 2019 à 18:16

    Le pétrole profite d'un accord préliminaire entre Pékin et W…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient en cours de séance européenne après l'annonce d'une avancée de taille dans la guerre commerciale sino-américaine...

    vendredi 13 décembre 2019 à 12:39

    Le pétrole en hausse, optimiste sur un accord commercial sin…

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient à des plus hauts depuis septembre, vendredi en cours d'échanges européens, portés par les perspectives d'un...

    vendredi 13 décembre 2019 à 12:27

    La production pétrolière est normale en France

    Paris: La production pétrolière en France n'est pas à l'arrêt et les raffineries fonctionnent normalement malgré le mouvement social contre la réforme...

    jeudi 12 décembre 2019 à 22:00

    Le pétrole soutenu par un possible accord commercial sino-am…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, portés par des informations selon lesquelles la Chine et les...

    jeudi 12 décembre 2019 à 17:32

    Le pétrole soutenu par un tweet de Trump optimiste sur la gu…

    Londres: Les prix du pétrole accentuaient leur hausse jeudi en cours d'échanges européens, encouragés par un tweet de Donald Trump estimant que...

    jeudi 12 décembre 2019 à 12:29

    Le pétrole se reprend au lendemain des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi en cours d'échanges européens, rassurés par la perspective d'un marché "équilibré" pour 2020 après avoir...

    jeudi 12 décembre 2019 à 11:57

    Aramco atteint une valorisation de 2000 milliards de dollars

    Ryad: Le prix de l'action du géant pétrolier saoudien Aramco a bondi jeudi à la Bourse de Ryad au deuxième jour de...

    jeudi 12 décembre 2019 à 10:33

    Pétrole: le marché pourrait être excédentaire début 2020 (AI…

    Paris: L'offre de pétrole sur les marchés mondiaux pourrait être excédentaire début 2020 malgré les baisses de production supplémentaires décidées par les...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite