Menu
A+ A A-

🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

Pétrole et OPEPVienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.
D'un côté, le groupe des 22 membres va "prolonger le niveau total de la production de pétrole brut (...) du 1er janvier 2025 au 31 décembre 2025", a fait savoir l'alliance dans un communiqué.

De l'autre, huit de ces pays vont poursuivre leurs réductions supplémentaires de manière volontaire, certaines d'entre elles jusqu'en septembre 2024 "avant d'être progressivement supprimées" et d'autres jusqu'en décembre 2025.

Les 22 ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) menée par l'Arabie saoudite et leurs alliés conduits par Moscou, qui ont noué en 2016 un accord appelé OPEP+ pour mieux peser sur le marché, se sont réunis dans un format inédit, certains ayant fait le déplacement à Ryad et d'autres participant par vidéoconférence.

Les coupes à l'échelle de l'alliance s'élèvent à quelque deux millions de barils par jour (bpj). En y ajoutant plusieurs vagues de réductions volontaires, l'OPEP+ garde actuellement sous terre près de six millions de barils.

Outre l'Arabie saoudite, qui fait le plus gros des efforts, il s'agit de la Russie, de l'Irak, des Émirats arabes unis, du Koweït, du Kazakhstan, de l'Algérie et d'Oman.

Cette stratégie, entamée fin 2022 face à la chute des cours, vise à jouer sur la raréfaction de l'offre pour doper les prix.


"Bonne surprise"

L'OPEP+ a par ailleurs accepté d'augmenter l'objectif de production des Emirats arabes unis, à hauteur de 300.000 bpj, de façon progressive de janvier à septembre 2025.

Ce relèvement permet à Abou Dhabi de garder des coupes de façade, tout en augmentant ses volumes.

Après cette réunion éclair, Giovanni Staunovo, analyste chez UBS interrogé par l'AFP, a salué "une bonne surprise" alors que les observateurs s'attendaient à une extension moins longue et à une bataille de chiffres.

Finalement l'examen des quotas de l'ensemble de groupe est repoussé à fin 2025, "ce qui élimine de possibles tensions".

Cette question provoque en effet régulièrement de vives discordes: certains pays détenant d'importantes réserves de production ou d'autres désIrant simplement pomper plus rechignent à se passer de lucratives recettes pétrolières.

L'Angola avait ainsi quitté le navire OPEP fin 2023, mécontente de l'objectif de production qui lui avait été attribué.

Environnement "difficile"

Se pose aussi le souci de l'exactitude des niveaux de production. Selon Mukesh Sahdev, analyste de Rystad Energy, l'OPEP+ fait face à "un défi de taille" : "les barils réellement mis sur le marché sont probablement plus élevés que ce qui est comptabilisé", note-t-il. De quoi faire dérailler la stratégie du cartel.

A horizon 2025, l'OPEP+ a désormais pour défi de rouvrir les vannes sans inonder le marché et faire flancher les cours.

Un véritable casse-tête, en particulier à l'heure où des interrogations demeurent quant à la résilience de la demande mondiale.

Depuis la dernière réunion de novembre, le groupe a su garder des prix du brut plutôt stables, autour des 80 dollars le baril pour le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord comme le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. américain, sans parvenir à les faire décoller.


Si l'OPEP persiste et signe en maintenant, rapport après rapport, ses prévisions de la demande pour 2024, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) se montre quant à elle moins optimiste et a revu à la baisse ses estimations.

"Contexte inflationniste, perspectives économiques moroses et incertitudes des banques centrales", l'environnement est "difficile", commente Ipek Ozkardeskaya, analyste marchés chez Swissquote Bank, évoquant aussi la forte concurrence du pétrole américain et les tensions au Moyen-Orient.

(c) AFP

Commenter 🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes



    Communauté prix du baril


    L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP)

    -Voir toute l'actualité de l'OPEP

    dimanche 02 juin 2024

    Huit pays de l'Opep+ étendent leurs réductions de production…

    Vienne: Huit membres de l'alliance Opep+ vont prolonger leur réductions volontaires de production de pétrole pour quelques mois, avant de les supprimer...

    dimanche 02 juin 2024

    📅 Pétrole: à Ryad, l'Opep+ soucieuse de préserver son unité

    Vienne: Entre des ministres à Ryad et d'autres qui participeront à la réunion par vidéoconférence, l'Opep+ joue dimanche une partition inédite, avec...

    vendredi 24 mai 2024

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ Statu quo pour les prévisions de progression de la demand…

    Paris: La demande mondiale d'or noir ne devrait pas faiblir en dépit des incertitudes géopolitiques, indique mardi l'Opep dans son rapport mensuel...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions optimistes de la demande …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réaffirmé aujourd'hui sa projection d'une croissance solide de la demande mondiale de pétrole...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    dimanche 02 juin 2024

    Huit pays de l'Opep+ étendent leurs réductions de production…

    Vienne: Huit membres de l'alliance Opep+ vont prolonger leur réductions volontaires de production de pétrole pour quelques mois, avant de les supprimer...

    samedi 11 mai 2024

    Pétrole: l'Irak espère dépasser les 160 milliards de barils …

    Bagdad: L'Irak espère augmenter ses réserves pétrolières à plus de 160 milliards de barils, a déclaré samedi le ministre du Pétrole, Hayan...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    jeudi 02 mai 2024

    🛢️ Quelles sont les réductions de la production de pétrole d…

    Londres: Les producteurs de pétrole de l'OPEP+ procèdent à des réductions volontaires de la production pour un total d'environ 2,2 millions de...

    mardi 02 avril 2024

    🇷🇺 Raffineries russes ciblées par les drones ukrainiens

    Moscou: Des drones ukrainiens ont attaqué mardi Taneco, la troisième plus grande raffinerie de pétrole de Russie, à environ 1 300 km...

    dimanche 03 mars 2024

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite