Menu
A+ A A-

Le brut recule à New York, inquiétudes pour la demande

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole se sont un peu repliés mercredi à New York, offrant toutefois une certaine résistance à une série d'indicateurs négatifs pour la demande, entre relèvement des taux en Chine et craintes de contagion de la crise de la dette en Europe.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août a terminé à 96,65 dollars, en repli de 24 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a fini presque inchangé, grignotant 1 cent à 113,61 dollars.

"Il y avait tellement de vents contraires pour pousser le prix du brut à la baisse (...) et pourtant le baril s'est maintenu", a noté Matt Smith, de Summit Energy.

Le cours du baril à New York ne s'est jamais éloigné très loin de l'équilibre en cours de séance, malgré le raffermissement de la monnaie américaine qui renchérit le coût du brut pour les investisseurs munis d'autres devises que le dollar.

Le billet vert, considéré comme une valeur refuge, a profité de la prudence des investisseurs, qui a au contraire pesé sur le marché pétrolier et les attentes de consommation future en énergie.

Les investisseurs s'inquiétaient de voir la crise de la dette en zone euro affecter l'économie du continent, et sa consommation de brut.

Alors qu'un compromis avait été trouvé la semaine dernière pour venir en aide financièrement à la Grèce, les craintes de contagion à d'autres pays ont été ravivées mardi par l'abaissement de la note du Portugal, relégué dans la catégorie des investissements spéculatifs par l'agence de notation Moody's.

En Chine, moteur de la demande en énergie, la banque centrale a annoncé mercredi son troisième relèvement des taux d'intérêt de l'année, alors que la lutte contre l'inflation reste la priorité du gouvernement, faisant craindre un ralentissement de la croissance du pays.

Enfin aux Etats-Unis, l'indice ISM sur l'activité dans les services s'est révélé décevant, avec un ralentissement de l'activité en juin.

"Hier, on achetait du pétrole pour se protéger contre les incertitudes, aujourd'hui on vend du pétrole par crainte d'estimations revues en baisse pour la demande", a noté Phil Flynn, de PFG Best Research.

Entre crise de la dette en Europe et hausse des taux en Chine, la perception du marché est qu'"il sera difficile pour la demande de croître dans ces conditions", a rapporté de son côté Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

Mardi, les prix du pétrole avaient fortement progressé dans le sillage des prix de l'or et de l'argent, le baril engrangeant près de 2 dollars à New York malgré, déjà, un raffermissement de la monnaie américaine.

"Il y a une vigueur sous-jacente au sein du marché pétrolier", a observé Matt Smith. "Il n'y a pas vraiment d'éléments pour la soutenir, mais le marché ne semble pas vouloir reculer depuis qu'il est repassé au-dessus de 96 dollars".

rp



(AWP / 07.07.2011 06h21)


Commenter Le brut recule à New York, inquiétudes pour la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite