Menu
A+ A A-

"La réduction des énergies fossiles est inévitable" (président de la COP28)

prix du petrole BonnBonn: "La réduction des énergies fossiles est inévitable", a déclaré jeudi Sultan Al Jaber, président de la prochaine COP28, contesté pour être en même temps patron de la compagnie pétrolière nationale émiratie ADNOC, en marge de négociations au siège de l'ONU Climat à Bonn.
"La vitesse à laquelle cela se produira dépendra de la rapidité avec laquelle nous pourrons mettre en place progressivement des solutions de remplacement sans carbone, tout en garantissant la sécurité, l'accessibilité et le coût abordable de l'énergie", a ajouté M. Al Jaber, dont chaque parole sur les énergies fossiles est scrutée, à six mois d'une COP décrite par le patron de l'ONU Climat comme la plus importante depuis celle de 2015, qui s'est conclue par l'accord de Paris.

M. Al Jaber a défendu une feuille de route pour la COP28 comprenant un "objectif mondial visant à tripler les énergies renouvelables, à doubler l'efficacité énergétique et à doubler l'hydrogène propre, le tout d'ici à 2030".

Cette déclaration intervient alors que de nombreux participants et observateurs des négociations climatiques sous l'égide de l'ONU appelaient Sultan al-Jaber à reconnaître explicitement l'importance de sortir des énergies fossiles, un objectif qu'aucune COP n'est parvenue à fixer à ce jour, pas même celle de Paris.

A Bruxelles, la veille, le patron de la COP28, qui aura lieu à Dubaï, a signé un communiqué avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, appelant à "une transition vers des systèmes énergétiques sans combustibles fossiles sauf avec captage du carbone", dessinant ce qui pourrait être un compromis possible dans les prochains mois entre les différents blocs qui négocient.

"Nous devons avoir comme cap impérieux d'éliminer les émissions des énergies fossiles", avait-il déclaré en mai dans un autre discours au Petersberg, à côté de Bonn. En mettant l'accent sur la réduction des "émissions", son discours était interprété comme une défense du pétrole et du gaz, avec des technologies encore immatures et incertaines de captage du CO2.

A Bonn, où Sultan al-Jaber passe jeudi et vendredi, le thème de la sortie des énergies fossiles est omniprésent chez les ONG et experts qui répètent que le consensus scientifique, rédigé par le Giec dans de multiples rapports, est clair contre les fossiles, responsables du réchauffement de la planète.

Plusieurs militants et observateurs l'ont accueilli en organisant des manifestations appelant à "virer les pollueurs pétroliers" des négociations.

"Arrêtez les énergies fossiles maintenant", proclamait une banderole déployée dans le hall du centre des congrès où des milliers de négociateurs se réunissent.


(c) Afp

Commenter "La réduction des énergies fossiles est inévitable" (président de la COP28)



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite