Menu
A+ A A-

La flambée du gaz stoppée par la douceur du temps, la Chine leste le pétrole

Cours du pétrole LondresLondres: Les prix de l'énergie ont dévissé mercredi, la propagation du Covid en Chine pesant sur la consommation du premier importateur mondial de pétrole, tandis que le temps clément affectait les cours du gaz, qui ont effacé leurs gains de l'an dernier.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars, perdait 4,60% à 78,32 dollars, quand son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février, baissait de 4,67% à 73,34 dollars.

La Chine fait face à sa pire flambée de cas de Covid-19 depuis le début de la pandémie ce qui se traduit par des "perspectives économiques incertaines à court terme" pour le pays, estime Craig Erlam, analyste d'Oanda.

D'autant que "malgré l'assouplissement de sa politique de zéro Covid, l'économie chinoise s'affaiblit", note Stephen Brennock, analyste à PVM Energy.

L'activité manufacturière en Chine a reculé en décembre pour le cinquième mois de suite, selon un indice indépendant publié mardi, les usines ayant été perturbées par des foyers de contamination.

L'analyste estime que "l'activité économique et la demande de pétrole du premier importateur mondial de brut continueront de s'affaiblir à mesure qu'il apprendra à vivre avec le virus".

Pékin a en effet mis fin début décembre à sa politique draconienne dite du "zéro Covid", qui imposait notamment des tests de dépistage généralisés, un suivi strict des déplacements mais également des confinements et quarantaines obligatoires dès la découverte de cas.

Ces mesures, qui ont largement isolé la Chine du reste de la planète, ont porté un rude coup à la deuxième économie mondiale. Mais la levée brusque des restrictions sanitaires a relancé les contaminations, ce qui perturbe également la vie économique du pays.


Douceur exceptionnelle

Le prix du gaz naturel en Europe a pour sa part chuté mercredi à son plus bas depuis fin novembre 2021, en raison des températures particulièrement douces pour la saison.

L'année 2022 avait pourtant été marquée par l'invasion russe de l'Ukraine qui avait propulsé les cours du gaz naturel européen à leur record historique.

Vers 17H00 GMT mercredi, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, dégringolait de près de 10%, s'échangeant à 65,00 euros le mégawattheure (MWh), peu après avoir dévissé jusqu'à 64,045 euros.

La consommation de gaz des particuliers est en effet fortement liée aux températures extérieures.

Le gaz naturel poursuit ainsi sur sa lancée de mi-décembre avec le redoux constaté en Europe et dans une partie des États-Unis. Rien qu'au mois de décembre, le prix du TTF néerlandais a chuté de près de 48%.

"Tant que les prévisions ne font pas état d'un climat hivernal, de nouvelles pertes semblent probables", notent les analystes d'Energi Danmark.

La chute de la demande "a amélioré encore plus la situation des stocks de gaz en Europe", qui se situent désormais "à un niveau tel que même les inquiétudes concernant l'hiver prochain ont commencé à s'apaiser", avancent les analystes de DNB Markets.

Ils estiment que les stocks de gaz européens se situent à 83,5 % de leur capacité, "soit 11,1 points de plus que le niveau saisonnier normal".

(c) Afp

Commenter La flambée du gaz stoppée par la douceur du temps, la Chine leste le pétrole



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2024 à 21:26

    Le pétrole s'offre un rebond technique avant un week-end pro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont mis un terme, vendredi, à une série de quatre séances négatives de suite, à...

    vendredi 24 mai 2024 à 21:00

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:40

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:30

    Le pétrole s'affaisse en même temps que les espoirs de baiss…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi, plombés par la perspective de taux d'intérêts élevés pendant plus longtemps aux États-Unis, et dans l'anticipation de la réunion...

    jeudi 23 mai 2024 à 21:05

    Le pétrole au plus bas depuis trois mois, craintes sur les t…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi pour la quatrième séance d'affilée, déprimés par les signes de résilience...

    jeudi 23 mai 2024 à 13:30

    Le pétrole grimpe, la Russie envisage de compenser sa surpro…

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi, portés par l'annonce que la Russie présentera à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite